mine

now browsing by tag

 
 

Alpine Loop…

 
L’Imogene Pass n’est pas la seule piste tracée dans ces montagnes, loin s’en faut. Je suis passé par Ouray acheter quelques victuailles fraiches avant de parcourir une partie de la Alpine Loop, boucle alpine en français, une piste que certains amateurs de Jeep aiment à découvrir.
 
 
1. Dans Ouray plus encore qu’à Telluride, on se croit un siècle en arrière !
 
_dsc1778b
 
 
2. Ici, l’opéra d’époque.
 
_dsc1777b
 
 
3. Les Red Mountains qui portent bien leur nom, depuis mon campement.
 
_dsc1781b
 
 
4. Le lendemain, VivaLaVida commence par la route du Gray Copper Gulch, au milieu des Red Mountains.
 
_dsc1789b
 
 
5. C’est la couleur de l’oxyde de fer qui a évidemment donné leur nom à ces montagnes.
 
_dsc1792b
 
 
6. Les couleurs sont impressionnantes !
 
_dsc1797b
 
 
7. Alors que sur les montagnes voisines, la concentration de minerai ferreux n’est pas aussi importante.
 
_dsc1798b
 
 
8. Au premier col (3’800 m), un petit lac m’attend…
 
_dsc1805b
 
 
9. Un peu plus loin, une autre gouille et les sommets poudrés par la neige de la nuit.
 
_dsc1806b
 
 
10. Lake Como, le plus grand du coin.
 
_dsc1813b
 
 
11. VLV encaisse l’altitude sans broncher.
 
_dsc1814b
 
 
12. Averse de neige à 3’900 mètres, au California Pass.
 
_dsc1819b
 
 
13. Descente de l’autre côté alors que l’averse s’éloigne.
 
_dsc1821b
 
 
14. J’ai délaissé VLV quelques heures pour marcher vers une zone marécageuse.
 
_dsc1826b
 
 
15. Tourbières d’altitude…
 
_dsc1828b
 
 
16. Partout, des vestiges miniers laissent leur trace. Ici, une mine typique, avec la langue de déchets extraits.
 
_dsc1866b
 
 
17. Approche de l’entrée, ici de Silver Queen Mine…
 
_dsc1844b
 
 
18. … que voici. Toutes on été fermées pour éviter les accidents.
 
_dsc1842b
 
 
19. Jolie surprise : j’ai enfin pu immortaliser le portrait d’un adorable pika, si vif qu’il est presque impossible à photographier.
 
_dsc1858b
 
 
20. Il vit dans les pierriers et s’y faufile à toute vitesse.
 
_dsc1862b
 
 
21. Nouvelle averse de neige à 3’960 mètres.
 
_dsc1868b
 
 
22. Petit lac alpestre.
 
_dsc1870b
 
 
23. Descente. Je n’ai croisé que deux Jeep ce jour-là…
nbsp;
_dsc1872b
 
 
24. Pour mon frère et juste comme témoignage car la photo est bien mauvaise : un aigle royal.
 
_dsc1874b
 
 
25. Et un autre rapace que je n’ai pas identifié avec certitude.
 
_dsc1887b
 
 
26. Bien sûr, il y a plein de marmottes..!
 
_dsc1889b
 
 
27. Biotope alpin.
 
_dsc1880b
 
 
28. En quelques minutes, la piste est recouvert de grêle…
 
_dsc1892
 
 
Bon, suite de l’Alpine Loop dans la prochaine mise à jour, en espérant ne pas trop vous lasser avec toutes ces images de landes alpines…
 
 

McKay Flat & Reds Canyon

 
1. La nuit a été claire et à cette altitude, le givre recouvre tout, y compris VivaLaVida.
 
_DSC5102b
 
 
2. Aux endroits exposés, il y a de sacrés cristaux de glace !
 
_DSC5109b
 
 
3. Même les cactus paraissent avoir revêtu un habit de Noël… 😉
 
_DSC5112b
 
 
4. Ce vieux tronc de juniper ressemblait presque à des bois de cerf.
 
_DSC5117b
 
 
5. Cette fourmilière est un bon isolant, la preuve.
 
_DSC5118b
 
 
6. Après deux heures de marche, j’arrive à l’entrée du Baptist Draw, un slot canyon peu connu. Alors que plus haut c’est un canyon ouvert, tout à coup apparaît ce fin boyau…
 
_DSC5133b
 
 
7. … qui s’enfonce de plus en plus profond…
 
_DSC5129b
 
 
8. … avec parfois une marmite plus large…
 
_DSC5132b
 
 
9. … et des ressauts et autres petites chuttes.
 
_DSC5124b
 
 
10. C’est une ambiance particulière que d’être seul, isolé dans un tel couloir, je vous la recommande ! 😀
 
_DSC5128b
 
 
11. Intrigué par les hauteurs de Reds Canyon que j’avais aperçues le jour précédent, j’ai poursuivi en direction du sud pour aller découvrir ce canyon lui aussi peu connu. Creusé par le Muddy Creek, il est immense, comparable à Canyonsland par la hauteur de ses falaises.
 
_DSC5139b
 
 
12. A la Tomsich Butte, il y a des mines d’uranium qui ont été exploitées jusqu’au milieu des années 50.
 
_DSC5141b
 
 
13. Je découvre même ce curieux abrit. Je me suis renseigné par la suite et il s’agissait du dépôt de dynamite de la mine !
 
_DSC5142b
 
 
En jetant un oeil sur l’essieu avant, je découvre que la roue droite est à nouveau bien trop en arrière. En fait, tout l’essieu a bougé et est désaligné. La faute à la suspension droite dont la goupille de centrage s’est rompue.
 
goupille_1
 
 
Je ne peux plus rouler ainsi, il me faut ainsi m’astreindre à une séance de mécanique de plus de trois heures sous VLV, séparant l’essieu du ressort à l’aide de deux crics pour y insérer un boulon en forme de guide provisoire. Plus d’une heure trente pour desserrer quatre boulons grippés, arcbouté sur la poignée du grand cric comme levier de plus d’un mètre pour y parvenir ; je me suis bien démonté le dos… :-/ Mais au final, VLV peut continuer son chemin et se trainer gentiment jusqu’à une réparation plus sérieuse en remplaçant la goupille cassée. J’ai alors aussi démonté l’autre côté et j’ai bien fait : la goupille était également sur le point de casser.
 
goupille_2
 
 
C’est fou ce que le piste fait souffrir les trains roulants..!
 
 
14. En remontant Reds Canyon, le paysage est splendide. Ne dirait-on pas des porches de cathédrales taillés dans ces immenses falaises ?
 
_DSC5144b
 
 
15. En haut du canyon, une trentaine de kilomètres plus loin, il y a quelques “buttes” spectaculaires.
 
_DSC5148b
 
 
16. Dernier coup d’oeil avant de rentrer sur Moab pour réparer ma suspension cassée…
 
_DSC5146b
 
 
Voilà pour aujourd’hui, en espérant ne pas trop vous lasser avec tous ces canyons ! Merci pour votre fidélité, je le répète encore. 😉
 
 

San Rafael Swell

Poursuite de la découverte de cette région moins connue et pourtant pas très éloignée de Moab.
 
 
1. VivaLaVida sur une piste peu fréquentée qui contourne Temple Mountain.
 
_DSC4959b
 
 
2. Il y a de nombreuses mines d’uranium désaffectées.
 
_DSC4960b
 
 
3. Elles sont évidemment fermées.
 
_DSC4961b
 
 
4. De l’autre côté de Temple Mountain demeure cette “cabin” qui abritait les mineurs.
 
_DSC4962b
 
 
5. Couloir d’accès minier.
 
_DSC4966b
 
 
6. VivaLaVida descend le magnifique North Temple Wash…
 
_DSC4974_sb_b
 
 
7. … roulant à même le cours du wash.
 
_DSC4979_sb_b
 
 
8. La sortie est relativement étroite.
 
_DSC4983b
 
 
9. Splendide panneau de pétrographes dans le South Temple Wash.
 
_DSC4984b
 
 
10. Les points blancs ne sont pas de la même époque, juste un abruti qui a tiré sur ce site pourtant exceptionnel… Les armes sont partout aux US, malheureusement.
 
_DSC4985b
 
 
11. Me rendant à la bouche d’un autre canyon que j’explorerai le lendemain, je découvre une source…
 
_DSC4993b
 
 
12. Reflet en fin de journée…
 
_DSC4994b
 
 
13. Ayant découvert que les boulons qui relient l’essieu avant aux ressorts de suspensions s’étaient desserrés, il m’a fallu faire un petit treuillage pour réaligner l’essieu avant resserrage… 😉
 
_DSC5002b
 
 
Le lendemain, j’ai fait une grande boucle, remontant Little Wild Horse Cayon et redescendant par Bell Canyon.
 
 
14. Silhouette…
 
_DSC5008_sb_b
 
 
15. Entrée dans le Little Wild Horse slot canyon.
 
_DSC5016b
 
 
16. Fin et profond boyau dans lequel il faut parfois avancer de travers tant il est étroit.
 
_DSC5017b
 
 
17. Il reste un peu d’eau par place.
 
_DSC5020b
 
 
18. J’imagine l’eau s’écouler dans ces courbes…
 
_DSC5021b
 
 
19. Labyrinthe…
 
_DSC5024b
 
 
20. Certains veinages de sandstone sont incroyables.
 
_DSC5028b
 
 
21. En redescendant Bell Canyon
 
_DSC5030b
 
 
22. Convergence…
 
_DSC5036b
 
 
23. Oui, c’est bien par là ! 😉
 
_DSC5037b
 
 
Après cette marche, j’ai découvert par hasard un joli coin que je vous présenterai prochainement. 😀
 
 

Retour du Canada aux USA !

Le mauvais temps me poursuivant, j’ai choisi l’option de filer vers le sud à la recherche d’une météo plus clémente…
 
 
1. Il y a nettement plus gros que VLV !
 
_DSC3781b
 
 
Pour la petite histoire, le poids total en charge de l’engin atteint 844’600 livres, soit 383’149 kilos !!! Moteur deux temps de 12 cylindres, chacun de 645 cubic inches (10.57 litres), donc 127 litres de cylindrée totale et 2’500 chevaux pour déplacer le monstre, les chiffres sont juste inimaginables. Chaque pneu pèse 6 tonnes à lui seul – il y en a 10 ! – et fait 3.40 de diamètre, plus haut que VLV !
 
 
2. Ces monstres travaillent dans la gigantesque mine de cuivre à ciel ouvert de Logan Lake.
 
_DSC3783b
 
 
3. Le minerai traité est convoyé par train vers le port de Vancouver.
 
_DSC3787b
 
 
4. Sur la route vers le sud, une église abandonnée à Pokhaist.
 
_DSC3788b
 
 
5. Dans le petit village de Spences Bridge, il y a aussi ce garage à vendre… 😉
 
_DSC3789b
 
 
6. … ainsi que, de l’autre côté de la rivière, ce théâtre en plein air de la réserve indienne que j’ai trouvé assez esthétique.
 
_DSC3790b
 
 
7. Une autre église dont je ne sais si elle est abandonnée ou non.
 
_DSC3795b
 
 
Voilà pour le Canada qui m’a réservé beaucoup d’humidité à cette saison. Je suis alors repassé aux US avec une petite anecdote. A la frontière, j’ai eu droit à un contrôle de l’inspecteur “d’agriculture” et comme j’avais oublié trois buches de bois de feu dans la boîte arrière de VLV, il m’a envoyé repasser la douane canadienne à pied avec les trois buches que j’ai dû déposer sur le parking canadien (l’importation de bois non traité est interdite). Bref, ça m’a fait sourire… 🙂
 
La météo n’étant pas meilleure sur la côte de l’état de Washington, j’ai traversé Seattle sans m’arrêter et pris la direction de l’est pour retrouver un temps plus clément derrière les montagnes.
 
 
8. En fin de journée, éclaircie inespérée sur l’impressionnant Mont Rainier qui culmine presque à l’altitude du Mont-Blanc. C’est un volcan gris dont la dernière éruption remonte à 300 ans à peine.
 
_DSC3802_sb_b
 
 
9. Le lendemain, la pluie m’accompagne toujours alors que je descends le flanc est des Cascades, la chaîne de montagne qui prolonge les rocheuses au sud. En quelques dizaines de kilomètres, on passe d’un climat très humides à des contrées semi-désertiques, assez étonnant. Ici, à mi-chemin, c’est un climat typiquement méditerranéen, avec des petits chênes qui arborent toute une palette de couleurs d’automne.
 
_DSC3811b
 
 
10. Arrivé tard dans la nuit, je me réveille sur le site des Palouse Falls.
 
_DSC3822_sb2_b
 
 
11. La lumière est difficile mais je descends quand même dans le canyon de basalte…
 
_DSC3832_sb2_b
 
 
12 … avant de remonter pour une vue d’en haut.
 
_DSC3841b
 
 
13. Redescente de l’autre côté cette fois pour tenter de voir les chutes d’en bas, auxquelles je parviens après pas mal d’essais infructueux pour trouver une voie qui me permette d’atteindre le fond du canyon.
 
_DSC3845b
 
 
14. Ces chutes sont superbes, s’élançant sur 65 mètres de basalte en colonnes.
 
_DSC3853b
 
 
15. VLV reprends la route direction l’Oregon, au sud. Ici un vieux hangar…
 
_DSC3842b
 
 
16. Là, un peu de “dirt road” dans les collines…
 
_DSC3843b
 
 
17. Là encore, un de ces ponts métalliques qui enjambent les quelques rivières.
 
_DSC3855b
 
 
18. Passé en Oregon, il y a beaucoup d’éoliennes sur ces plaines où le vent souffle souvent.
 
_DSC3860b
 
 
19. Je dormirai sur une crête, avec une belle lumière du soir sur la plaine.
 
_DSC3859b
 
 
Je vous présenterai quelques sites de l’Oregon dans la prochaine mise à jour ! 😀
 
 

Glaciers & McCarthy Road

Le temps s’annonçant meilleur pour deux jours, je suis allé découvrir la McCarthy Road, qui s’enfonce sur une grosse centaine de km entre de grandes zones glacières. Remontant la route de Valdez pour m’y rendre, j’ai fait un stop pour marcher jusqu’au bas du Worthington Glacier, facilement accessible.

1. Rivière près du Thompson Pass.

_DSC0660b

2. La langue glacière est partagée en deux par un verrou de granite.

_DSC0679b

3. En remontant le long du verrou.

_DSC0669b

4. La glace recule ici aussi chaque année… En 1950, elle allait plus d’un demi kilomètre plus bas.

_DSC0665b

5. Glace sculptée par la fonte…

_DSC0671b

6. En remontant la McCarthy Road, à la confluence de deux belles rivières…

_DSC0680b

7. La route traverse des paysages de taïga magnifiques, entre forêt de petits “spruces” et marais…

_DSC0681b

8. … ou encore de nombreux petits lacs.

_DSC0683b

9. Arrivé à McCarthy – enfin… de l’autre côté de la rivière qu’on traverse par une passerelle piétonne pour atteindre ce petit bled – je dormirai au pied du gigantesque Roos Glacier, près du lac dans lequel finit sa langue glacière longue de plus de quarante kilomètres.

_DSC0685b

Profitant de la lumière de fin d’après-midi, j’enfourche le VTT pour aller découvrir la Kennicott Mine, l’une des plus grandes mines d’Alaska exploitée au début du siècle dernier.

10. Ce patrimoine historique est en cours de rénovation.

_DSC0686b

11. La construction du moulin proprement dit est gigantesque. Même ce panoramique de 6 images assemblées peine à vous le montrer.

_DSC0694_pano_sph_b

12. Plusieurs bâtiments annexes l’entourent…

_DSC0696b

13. … dont la centrale thermique qui produisait l’électricité nécessaire dans une véritable centrale à charbon.

_DSC0697b

14. Les quatre immenses chaudières sont impressionnantes !

_DSC0714b

15. Cette mine est construite sur la moraine latérale du Roos Glacier qui descend plus de 5 km en aval. Elle était alimentée en minerai par plusieurs mines alentours, certaines desservies par des monte-charges à câble.

_DSC0703b

Le lendemain sera une rude journée: j’ai décidé de remonter le glacier aussi loin que je pouvais. J’ai fait plus de 42 km, à VTT d’abord, à pied ensuite. Je n’arriverai pourtant guère qu’à la moitié de la langue glacière…

16. Un panoramique de 8 images pour tenter de vous montrer cette immensité. A lui seul, ce glacier est plus grand que Rhode Island et plus de deux fois long comme le glacier d’Aletsch! Et c’est loin d’être le plus grand glacier d’Alaska.

_DSC0724_pano_b

17. Retour par la McCarthy Road et même là, je trouve une vache fribourgeoise !! 😀

_DSC0725b

18. VivaLaVida volerait presque..?! 😉

_DSC0726b

19. C’est en fait un pont haut et étroit qui enjambe une profonde gorge. Il a été construit en 1905 pour la voie de chemin de fer qui permettait d’acheminer du charbon à Kennicott et d’en descendre l’or extrait.

_DSC0729b

20. Hutte de castor dans un étang proche de la route.

_DSC0732b

21. VivaLaVida approche de son campement du jour…

_DSC0742b

22. … au bord d’une belle rivière… Au fond, la calotte de glace, c’est le Mount Wrangell, un volcan-dôme !

_DSC0740b

23. … dans laquelle la pêche au saumon va bon train. Il y avait une petite dizaine de ces attrape-saumons qui tournent entraînés par le courant. Les saumons qui remontant la rivière sont “cueillis” par les épuisettes et finissent immergés dans l’un des flotteurs.

_DSC0751b

24. J’aperçois encore le grand dôme qui donne naissance au Roos Glacier, à plus de 90 km à vol d’oiseau.

_DSC0743b

25. Le couchant sera beau avec les premiers nuages du mauvais temps arrivant à nouveau…

_DSC0749b

La pluie me suivra à nouveau plusieurs jours durant. J’ai donc pris la direction d’Anchorage pour quelques travaux de maintenance sur VLV et préparer ces dernières mises à jour avant l’arrivée de Mino qui aura atterri quand vous découvrirez ces lignes. 😉