Cassiar

now browsing by tag

 
 

Cassiar & Stewart Highways

VivaLaVida va désormais essuyer 6 jours de pluie pratiquement permanente. C’est en effet la saison des pluies près de la côte pacifique, je ne l’avais pas réalisé jusqu’alors…
 
 
1. Un étang dans la brume…
 
_DSC3629b
 
 
Malgré la météo, je suis allé faire un crochet par Stewart pour essayer d’apercevoir quelques-uns des très nombreux glaciers de la région.
 
 
2. Le “Bear Glacier”, le long de la Stewart HWY.
 
_DSC3631b
 
 
3. La route minière que VivaLaVida a empruntée sous la pluie pour monter vers d’autres glaciers. Amusant, nous sommes ainsi repassés en Alaska pour quelques dizaines de kilomètres et sans douane car c’est un cul de sac ! 😀
 
_DSC3636b
 
 
4. Oups, la route de VLV s’arrête là ! Je continue à VTT…
 
_DSC3662b
 
 
5. J’ai de la chance, une brève acalmie me permet d’apercevoir le Bereton Glacier dans la brume, vers 16h30.
 
_DSC3641b
 
 
6. Un peu plus tard, j’ai même un rayon de soleil qui fait briller la roche mouillée.
 
_DSC3644b
 
 
7. Le terminus de la route est à cette mine abandonnée…
 
_DSC3666b
 
 
Retourné à VLV, je rebrousse chemin pour espérer apercevoir le Salmon Glacier, un immense glacier en T, avant que la nuit tombe.
 
 
8. VLV paraît bien petit devant ce géant !
 
_DSC3673b
 
 
9. Panoramique pour tenter de vous montrer la branche nord. La poussée est telle que la glace remonte de plusieurs centaines de mètres contre la montagne, à droite en bas.
 
_DSC3678_pano_b
 
 
10. Un second panoramique pour vous montrer cette immensité de glace; plus de 60 km de long et 8 de large pour sa langue glacière principale !
 
_DSC3687_pano_b
 
 
Je dormirai sur place, espérant une meilleure lumière pour le lendemain mais me réveillerai dans un brouillard dense. Je suis donc redescendu vers Stewart…
 
 
11. … que voici au deuxième plan, derrière son port de plaisance.
 
_DSC3690b
 
 
12. Seb, si y’a trop de neige cet hiver à Arzier, j’ai trouvé ce qu’il te faut !! Avec ça, jamais tu resteras bloqué ! 😉 Il s’agit d’un véhicule russe dont je n’ai su déchiffrer la marque.
 
_DSC3691b
 
 
Toujours sous la pluie, j’ai poursuivi vers le sud avec un nouveau détour vers les champs de lave de Nisga’a, théâtre de la dernière éruption volcanique au Canada, il y a 300 ans seulement. 2’000 indiens ont péri, plusieurs villages ayant été engloutis. La coulée fait plus de 30 kilomètres de long et a dévié une grosse rivière de plusieurs kilomètres.
 
 
13. Le seul rayon de soleil de la journée, sur la piste de VivaLaVida et toujours sous la pluie.
 
_DSC3692b
 
 
14. Bras de mer pluvieux le lendemain…
 
_DSC3694b
 
 
15. Marais où les lichen ont pris possession des arbres morts. Chouette ambiance, non ? On verrait bien apparaître un ou deux trolls, vous ne trouvez pas ? 😉
 
_DSC3698b
 
 
16. Arrivée sur les champs de lave, tantôt lisses comme au second plan, tantôt chaotiques, et qui atteignent plus de 15 mètres d’épaisseur par endroit.
 
_DSC3701b
 
 
17. Fissure…
 
_DSC3703b
 
 
18. Peu d’arbres sont parvenus à pousser sur cette roche jeune et aride.
 
_DSC3709b
 
 
19. Une petit cascade par laquelle se vide un lac, lui aussi créé par la coulée de lave.
 
_DSC3712b
 
 
20. Petit arc en ciel alors que VLV poursuit vers le sud.
 
_DSC3714b
 
 
Suite de la descente de la Colombie Britannique dans la prochaine update.
 
 

Cassiar Highway

VivaLaVida a donc quitté le Yukon et commencé sa traversée de la Colombie Britannique vers le sud.
 
 
1. Première nuit en BC au bord du joli petit Boya Lake.
 
_DSC3520b
 
 
2. Quelques minutes auparavant, j’ai eu droit à cette belle giboulée de neige !
 
_DSC3525b
 
 
3. Cerise sur le gâteau, comme un au-revoir du Yukon sur laquelle elle s’étend, cette belle aurore boréale s’est offerte à mes yeux alors que la pleine lune éclairait les rives du lac.
 
_DSC3527b
 
 
4. La Cassiar Highway n’est guère en bon état et les giboulées se poursuivent le lendemain…
 
_DSC3534b
 
 
5. Graphisme de la neige sur ce petit lac.
 
_DSC3537b
 
 
Premier détour pour aller découvrir la vallée qui mène à Telegraph Creek, un petit village perdu. Cette vallée est la basse vallée de la Stikine River, une puissante rivière qui creuse son canyon à travers des couches de basalte avant de se jeter dans l’océan pacifique.
 
 
6. Confluence de la Tahltan River et de la Stikine River, avec le camp d’été des indiens Tahltan. Ils y passent à pêcher les trois mois où les saumons remontent ces rivières.
 
_DSC3607b
 
 
7. Cabanes Tahltan
 
_DSC3545b
 
 
8. Presque au bout de la route, après Telegraph Creek, il y a un joli petit lac…
 
_DSC3554b
 
 
9. … habillé par les couleurs de l’automne que je retrouve en ces latitudes plus clémentes.
 
_DSC3556b
 
 
10. La Stikine River, puissante et magnifique…
 
_DSC3591b
 
 
11. … qui s’écoule vers le Pacifique, juste derrière les montagnes au loin.
 
_DSC3595b
 
 
12. C’est la pleine saison des parades pour les gélinottes huppées !
 
_DSC3570b
 
 
13. Ce mâle n’a que faire de ma présence et court vers le femelles à même la route.
 
_DSC3557b
 
 
14. Voici l’une des femelles convoitées, peu craintive mais sur ses gardes tout de même.
 
_DSC3580b
 
 
15. La route s’arrête là. J’espérai pouvoir poursuivre à pied mais les mauvaises prévisions météo pour la semaine à venir m’ont fait renoncer à passer la nuit pour marcher le lendemain.
 
_DSC3567b
 
 
16. Il était assis au milieu de la route et s’en est allé tranquillement…
 
_DSC3624b
 
 
17. VivaLaVida dans le canyon de la Stikine River.
 
_DSC3605b
 
 
18. Et pour terminer cette mise à jour, un “snowshoe”, en fait un lièvre variable dont le bas des pattes et les oreilles demeurent blanches tout l’été. C’est la principale nourriture des lynx et des renards roux et comme sa population présente un cycle immuable de dix ans où elle disparaît presque complètement, ses prédateurs doivent se rabattre sur les écureuils et autres petits rongeurs, voyant leur population elle aussi diminuer drastiquement alors. Il semble que le cycle du snowshoe soit de cause génétique, en partie tout au moins…
 
_DSC3627b
 
 
Et voilà pour aujourd’hui ! Suite de la route vers le sud de VLV dans quelques jours… 😉