neige

now browsing by tag

 
 

Highlands I – F26 / F910

 
1. Après avoir fait le plein de VivaLaVida (avec le diesel à plus de 2.20 le litre, c’est plus de 370.- le plein !), nous entamons la traversée des Highlands vers le Nord-Est via la piste F26 puis F910 qui passe au nord du Vatnajökull.
 

 
 
2. Nous prendrons deux jours pour rallier le site d’Askja au travers de paysages magnifiques et immenses.
 

 
 
3. …
 

 
 
4. …
 

 
 
5. …
 

 
 
6. …
 

 
 
7. Giboulée…
 

 
 
8. Notre piste…
 

 
 
9. …
 

 
 
10. …
 

 
 
11. Après presque 200 km exclusivement minéraux, revoici un peu de couleurs végétales…
 

 
 
12. A 800 m, la neige est proche.
 

 
 
13. La mousse croît le long des sillons creusés par l’eau qui ruisselle en surface, formant des formes géométriques.
 

 
 
14. Le ciel finit par s’ouvrir un peu au nord.
 

 
 
15. L’occasion pour Emile de se dégourdir les jambes ! 😉
 

 
 
16. …
 

 
 
17. …
 

 
 
18. Alors que nous empruntons la variante sud de la F910 en prenant de l’altitude, le temps se dégrade et la neige recouvre rapidement la lave.
 

 
 
19. Alors qu’il neige, VLV est la seule note un peu colorée de ce paysage.
 

 
 
20. Paysage naturellement monochrome.
 

 
 
21. …
 

 
 
Nous passons une nuit froide pas loin du refuge de Kistufell, proche de l’extrémité nord du VatnaJökull.
 
Suite du périple de VivaLaVida tout bientôt ! Merci de votre fidélité.
 
 

Escapade valaisanne et… Bonne Année 2018 !

 
 
Au début novembre, nous sommes allés faire découvrir quelques coins du Valais à VivaLaVida.
 
Départ pour le Sanetsch, à 2’200 mètres, et son splendide lapiaz. Les premières neiges récentes ne nous permettront pas de descendre au lac du Sénin, de belles congères coupant la route après le col.
 
 
1. Lever sans beaucoup de couleurs…
 

 
 
2. VivaLaVida au col, là où nous avons dormi.
 

 
 
3. Glace sur le calcaire.
 

 
 
4. La vue au sud sur de grands sommets alpins : Dent Blanche, Cervin, Zinal Rothorn, Obergabelhorn, Dent d’Hérens…
 

 
 
5. La vie s’accroche…
 

 
 
6. Les premières neiges ont laissé un patchwork sur les pierriers…
 

 
 
7. Névés…
 

 
 
8. Après le petit-déjeuner, le soleil se fait plus présent et on part se promener en famille.
 

 
 
9. Le grand lapiaz, une curiosité géologique créée après le retrait du glacier de Tsanfleuron, est splendide.
 

 
 
10. Mont Gond.
 

 
 
11. Panorama à couper le souffle !
 

 
 
12. Vers le lac de Sénin.
 

 
 
13. Portrait de famile 😉
 

 
 
14. VivaLaVida sur la petite route…
 

 
 
15. Le tunnel d’accès au col : 3.30 max, tout juste pour VLV !
 

 
 
16. Quand la montagne écrase les mayens de Tsandra.
 

 
 
En ce 31 décembre, il est temps pour nous de vous adresser nos meilleurs voeux pour 2018 ! On vous souhaite le meilleur : une bonne santé, des étoiles dans les yeux, de beaux voyages ici ou ailleurs, et quantités de nouvelles aventures enrichissantes.
 
A l’année prochaine pour la suite des aventures de VivaLaVida ! 😀
 
 

Alpine Loop…

 
L’Imogene Pass n’est pas la seule piste tracée dans ces montagnes, loin s’en faut. Je suis passé par Ouray acheter quelques victuailles fraiches avant de parcourir une partie de la Alpine Loop, boucle alpine en français, une piste que certains amateurs de Jeep aiment à découvrir.
 
 
1. Dans Ouray plus encore qu’à Telluride, on se croit un siècle en arrière !
 
_dsc1778b
 
 
2. Ici, l’opéra d’époque.
 
_dsc1777b
 
 
3. Les Red Mountains qui portent bien leur nom, depuis mon campement.
 
_dsc1781b
 
 
4. Le lendemain, VivaLaVida commence par la route du Gray Copper Gulch, au milieu des Red Mountains.
 
_dsc1789b
 
 
5. C’est la couleur de l’oxyde de fer qui a évidemment donné leur nom à ces montagnes.
 
_dsc1792b
 
 
6. Les couleurs sont impressionnantes !
 
_dsc1797b
 
 
7. Alors que sur les montagnes voisines, la concentration de minerai ferreux n’est pas aussi importante.
 
_dsc1798b
 
 
8. Au premier col (3’800 m), un petit lac m’attend…
 
_dsc1805b
 
 
9. Un peu plus loin, une autre gouille et les sommets poudrés par la neige de la nuit.
 
_dsc1806b
 
 
10. Lake Como, le plus grand du coin.
 
_dsc1813b
 
 
11. VLV encaisse l’altitude sans broncher.
 
_dsc1814b
 
 
12. Averse de neige à 3’900 mètres, au California Pass.
 
_dsc1819b
 
 
13. Descente de l’autre côté alors que l’averse s’éloigne.
 
_dsc1821b
 
 
14. J’ai délaissé VLV quelques heures pour marcher vers une zone marécageuse.
 
_dsc1826b
 
 
15. Tourbières d’altitude…
 
_dsc1828b
 
 
16. Partout, des vestiges miniers laissent leur trace. Ici, une mine typique, avec la langue de déchets extraits.
 
_dsc1866b
 
 
17. Approche de l’entrée, ici de Silver Queen Mine…
 
_dsc1844b
 
 
18. … que voici. Toutes on été fermées pour éviter les accidents.
 
_dsc1842b
 
 
19. Jolie surprise : j’ai enfin pu immortaliser le portrait d’un adorable pika, si vif qu’il est presque impossible à photographier.
 
_dsc1858b
 
 
20. Il vit dans les pierriers et s’y faufile à toute vitesse.
 
_dsc1862b
 
 
21. Nouvelle averse de neige à 3’960 mètres.
 
_dsc1868b
 
 
22. Petit lac alpestre.
 
_dsc1870b
 
 
23. Descente. Je n’ai croisé que deux Jeep ce jour-là…
nbsp;
_dsc1872b
 
 
24. Pour mon frère et juste comme témoignage car la photo est bien mauvaise : un aigle royal.
 
_dsc1874b
 
 
25. Et un autre rapace que je n’ai pas identifié avec certitude.
 
_dsc1887b
 
 
26. Bien sûr, il y a plein de marmottes..!
 
_dsc1889b
 
 
27. Biotope alpin.
 
_dsc1880b
 
 
28. En quelques minutes, la piste est recouvert de grêle…
 
_dsc1892
 
 
Bon, suite de l’Alpine Loop dans la prochaine mise à jour, en espérant ne pas trop vous lasser avec toutes ces images de landes alpines…
 
 

Retour en Caroline du Nord

Après presque une année et demi, VivaLaVida a retrouvé le lieu duquel il était parti.
 
 
1. Dernière portion de route hivernale dans les Smoky Mountains.
 
IMG_150226
 
 
2. Réveil dans la forêt enneigée.
 
_DSC6713b
 
 
Avant de revenir en Suisse pour quelques jours, j’ai passé une journée de détente avec l’équipe de U-Joint Offroad à l’occasion d’une chute de neige peu commune dans cette région.
 
 
3. A l’assaut des routes forestières !
 
_DSC6720b
 
 
4. Neil est à l’échauffement !
 
_DSC6722b
 
 
5. Premiers coups de pagaie.
 
_DSC6733b
 
 
6. Surf.. 😉
 
_DSC6758b
 
 
7. Il essaie de se lever…
 
_DSC6784b
 
 
8. Réussi ! 😀
 
_DSC6790b
 
 
9. Il faut s’entraider, pas vrai ?
 
_DSC6795b
 
 
10. V4, le véhicule très spécial de Chris.
 
_DSC6799b
 
 
Mon séjour en Suisse s’est bien passé malgré le rythme très soutenu des repas avec famille et amis. Une période de repas un peu plus frugaux s’impose… 😉
 
J’ai retrouvé une équipe à un camping de groupe organisé par U-Joint Offroad sur le week-end de Pâques.
 
 
11. Camping avec bien quelques vans dans un temps presque printanier.
 
_DSC6907b
 
 
12. Mathys, l’ainée de Chris et Jennifer. Choupette, non ? 😉
 
_DSC6898b
 
 
13. Et les deux jumeaux : 1 an aujourd’hui même !
 
_DSC6831b
 
 
14. Nathan et sa fille ainée qui profite du feu pour griller des marshmallow 😀
 
_DSC6909b
 
 
Voilà pour ce petit update. Le blog va cependant rester encore tranquille quelques temps, des pièces mettant plus de temps que prévu à arriver, me faisant rester dans la région pour finir les travaux sur VLV.
 
A bientôt toutefois… 😀
 
 

La traversée vers l’est continue…

Toujours au Nouveau Mexique, j’ai traversé la région de El Malpais – “le mauvais pays” – site volcanique qui a répandu une large coulée de lave il y a env. 3’000 ans…
 
 
1. Un tunnel de lave révélé par l’effondrement partiel de sa voute. Son accès était fermé pour protéger des chauves-souris qui y passent l’hiver.
 
_DSC6652b
 
 
2. Vue sur la gigantesque coulée de lave de El Malpais, volcan de type hawaien. Elle s’étend sur près de 50 kilomètres.
 
_DSC6661b
 
 
3. La Ventana Arch, l’une des plus grande arche naturelle du Nouveau Mexique.
 
_DSC6663b
 
 
4. Le Pueblo Acoma sur sa colline de sandstone. Je n’ai pas pu le visiter, l’accès étant réglementé, payant et… suspendu pour l’hiver !
 
_DSC6668b
 
 
5. Plus loin, le Pueblo Laguna Library et son église de type hispanique.
 
_DSC6670b
 
 
6. Le lendemain matin, je me suis réveillé sur la caldera de Valdez, reste d’un gigantesque volcan qui s’est effondré sur lui-même. Cette caldera fait 21 km de diamètre !
 
_DSC6672b
 
 
7. Beau ciel alors qu’il reste de la neige à plus de 2’700 mètres d’altitude. Pourtant, depuis 5-6 ans, le lieu ne reçoit plus les habituels 2-3 mètres de neige hivernaux…
 
_DSC6673b
 
 
8. East Fork River, en français “le bras de l’est”.
 
_DSC6675b
 
 
9. En s’effondrant, le volcan a répandu une quantité incroyable de tuf sur près de 80 km alentours, parfois plus de 200 mètres d’épaisseur. C’est dans un canyon creusé dans ce tuf que se situent les Bandelier Dwellings, des habitats troglodytes. Outre les cavités dans le tuf, les indiens ont construit des maisons au pied des parois. Notez les lignes de trous horizontales qui permettaient de fixer les charpentes sur la paroi.
 
_DSC6687b
 
 
10. Cavités naturelles.
 
_DSC6684b
 
 
11. Elles ont été reliées par des passages creusés dans le tuf. Notez la suie qui recouvre toujours les voutes.
 
_DSC6683b
 
 
12. Au fond du canyon, les ruines d’un impressionnant pueblo de forme semi-circulaire.
 
_DSC6679b
 
 
13. Un habitant des lieux qui s’est laissé approcher, ce qui est plutôt rare pour un pic.
 
_DSC6690b
 
 
14. Plus haut dans le canyon, une kiva – une chambre de rituels et cérémonies – retrouvée presque intacte sous un grand surplomb ; seul le toit a été reconstruit il y a une soixantaine d’année. Elle est à 45 mètres au-dessus du canyon et il faut gravir de longues échelles pour y parvenir.
 
_DSC6691_sb_b
 
 
15. Petit détour en Oklahoma pour découvrir l’œuvre originale d’un collectif artistique : 10 veilles américaines plantées dans le sol par l’avant…
 
_DSC6701b
 
 
16. Assez originale, il faut bien le dire. Dommage, j’y suis arrivé un peu tard, la lumière n’était pas top…
 
_DSC6702b
 
 
17. Lever hivernal au milieu du champ d’éoliennes dans lequel je me suis arrêté pour la nuit. Il soufflait un fort blizzard (annoncé entre 70 et 90 km/h !) et la température réelle était de -8°…
 
_DSC6711b
 
 
18. Conditions de route dantesques ! La Freeway n’est qu’un tapis de glace, les quelques centimètres de neige tombé durant la nuit ayant été tassés par les camions avant de geler. VivaLaVida a parcouru près de 700 km dans ces conditions, un peu fatiguant pour son conducteur…
 
photo 150221_1b
 
 
19. Le lendemain, en Arkansas, ce n’est guère mieux : neige toute la journée pour 650 km. J’ai arrêté de compter les véhicules sortis de la route à 50…
 
photo150223_1b
 
 
20. Ca s’améliore un peu alors que je traverse le Mississipi à Memphis TN.
 
photo 150223_2b
 
 
21. Sans trop le montrer, cette mise à jour relate d’un trajet de trois jours et plus de 2’000 km dans des conditions vraiment difficiles. Après un arrêt à Maryville TN pour manger avec un couple d’amis, j’ai retrouvé la neige sur la route pour traverser les Appalaches mais suis arrivé dans la région d’Asheville sans encombres.
 
IMG_150226
 
 
Je serai sur le départ vers la Suisse quand vous découvrirez ces lignes…
 
Ce blog va donc être tranquille pour quelques semaines… mais je vous dis à bientôt pour la suite du parcours de VivaLaVida, dès avril sans doute!
Merci de me suivre ainsi, ça me fait toujours très plaisir de découvrir vos commentaires, comme une sorte de lien perdurant en mon pays d’origine… 😉
 
 
 

de l’Utah à l’Arizona…

J’ai passé les derniers jours de l’année entre Zion et Gooseberry Mesa, non loin de là.
 
 
1. La bas du Zion Canyon est largement ouvert, avec de magnifiques falaises.
 
_DSC5657b
 
 
2. Au fur et à mesure qu’on le remonte, il se ressère doucement.
 
_DSC5684b
 
 
3. Puis brusquement, à cause d’un changement de roche, il se transforme en “narrow”, un boyau profond pas plus large que le lit de la rivière.
 
_DSC5662_sb2_b
 
 
4. Certaines parois pratiquement verticales font plus de 600 mètres de haut, impressionnant !
 
_DSC5678_sb2_b
 
 
5. Sur la Kolob Terrace Road alors qu’il commence à neiger… Quelques km plus loin, je sortirai de la gonfle une Subaru de deux français et deux belges, joliments plantés dans la neige profonde ; sans VivaLaVida, ils y auraient passé la nuit, plus personne n’étant là-haut à cette saison. un peu inconscients sur le coup, sans même un sangle de remorquage…
 
_DSC5694b
 
 
6. J’ai passé mon réveillon sur Gooseberry Mesa, sous la neige… 😀
 
_DSC5696b
 
 
7. Au matin, il y a une dizaine de centimètres tout frais.
 
_DSC5704b
 
 
8. La vue sur les montagnes de Zion se dégage…
 
_DSC5705b
 
 
9. Malgré la neige tombée la nuit précédente, je tente d’atteindre un point de vue sur la rim nord le Grand Canyon. C’est un coin vraiment peu fréquenté car difficile d’accès via une piste de 140 km, boueuse à souhait pour sa première partie, rocheuse et carrément défoncée pour les 30 derniers kilomètres et fermée en hiver. Grâce aux capacités de VLV, j’y parviens toutefois en fin d’après-midi alors que la lune se lève.
 
_DSC5714b
 
 
10. Assez aérien là ! Je suis sur une vire de 50 cm qui surplombe le vide, dans une paroi vraiment verticale… Mais c’était le seul moyen de vous montrer le Colorado, 880 mètres plus bas exactement ! 😀
 
_DSC5712b
 
 
11. Lumière chaude des derniers rayons dans cette atmosphère hivernale.
 
_DSC5717b
 
 
12. La neige tombée quelques heures auparavant dessine une sorte de patchwork sur la sandstone.
 
_DSC5726b
 
 
13. Le campement sera glacial sous la nuit claire…
 
_DSC5727b
 
 
14. Les gouilles gèlent sur la sandstone, avec de belles textures. Ici, des galets de glace…
 
_DSC5728b
 
 
15. Descente le jour suivant au fond du canyon pour voir les Lava Bed Rapids, les rapides les plus difficiles de tout le fleuve Colorado. Le sentier, parfois inexistant, est très raide dans une coulée de lave qui rend la marche dangereuse, les cailloux de lave roulant comme des billes sous les pieds, et avec même un peu de grimpe par endroit, heureusement pas trop difficile car seul je n’aurais pas passé sinon. Un trek à ne pas recommander à tout le monde en tout cas !
 
_DSC5731_pano_b
 
 
16. Voici les rapides en question, sans soleil à cette saison. Difficile de vous montrer l’échelle tant le canyon est grand mais c’est assez impressionnant. Quelle puissance ! Je comprends qu’il y ait un chemin de portage pour les canoës…
 
_DSC5739b
 
 
17. La profondeur de ce canyon est juste incroyable, on est vraiment petit là au fond !
 
_DSC5741b
 
 
18. Petite plage en amont des rapides.
 
_DSC5742b
 
 
19. J’entame la longue remontée. En haut à gauche, c’est Toroweap Point, là où je vais, 880 mètres plus haut ! 😀
 
_DSC5743b
 
 
Suite de la découverte de cette partie du Grand Canyon à venir bientôt !
 
 

Bryce Canyon en hiver…

Finalement, n’étant pas très loin de Bryce Canyon, la neige tombée m’a donné envie d’aller le découvrir dans son habit d’hiver…
 
 
1. Départ le jour de Noël. Moins froid que le soir précédent mais il neige dans un blizzard qui a formé de petites congères en me berçant toute la nuit… 😉
 
_DSC5469b
 
 
2. Petit lac le long d’une route secondaire, entre deux averses de neige…
 
_DSC5478b
 
 
3. Il est suffisamment grand pour ne pas encore avoir complètement gelé. J’y ai vu deux grands aigles, sans doute à l’affût de quelques poissons à manger.
 
_DSC5479b
 
 
4. En arrivant près de Bryce, je vais d’abord découvrir un cayon secondaire, moins connu mais pas moins joli.
 
_DSC5482b
 
 
5. Il a été en partie creusé par l’eau d’un canal d’irrigation construit en amont par les Mormons il y a une centaine d’années.
 
_DSC5483b
 
 
6. Triple arche sur une arrête.
 
_DSC5484b
 
 
7. La cascade a gelé ou presque…
 
_DSC5488b
 
 
8. J’arrive sur les hauts de Bryce Canyon entre giboulées cinglantes et ciel bleu. Il fait -9° et pour une fois, il n’y a pas grand monde sur place.
 
_DSC5492b
 
 
9. Alors que j’y descends, les giboulées donnent une atmosphère hivernale…
 
_DSC5495b
 
 
10. Puis la giboulée s’estompe…
 
_DSC5508b
 
 
11. Les contrastes blanc-rouge donnent un visage très différent de ce lieu exceptionnel…
 
_DSC5514b
 
 
12. La nuit suivante a été l’une des plus froides que VivaLaVida ait eu à endurer : -23° à son thermomètre. L’huile d’olive a figé dans le placard, c’est dire… 😉
 
_DSC5542b
 
 
13. Le vent crée des nuages qui provoquent de la neige sur les montagnes alors que le reste du ciel est plutôt dégagé.
 
_DSC5518b
 
 
14. Je vais marcher dans un canyon annexe du Red Canyon, pas très loin de Bryce et moins connu mais tout aussi intéressant à mes yeux.
 
_DSC5527b
 
 
15. Les formations de hoodoos sont partout.
 
_DSC5523b
 
 
16. Je découvre même cette arche sans nom.
 
_DSC5526b
 
 
17. Plus de vingt centimètres de poudreuses sont tombés dans ce désert.
 
_DSC5534b
 
 
18. Et il neige toujours sous les giboulées, alors que le vent souffle presque en tempête.
 
_DSC5538b
 
 
19. En redescendant vers VLV en fin d’après-midi.
 
_DSC5540b
 
 
20. Voilà les conditions de route que nous avions à presque 3’000 mètres d’altitude, près de Cedar Break, inaccessible à cause de la neige.
 
_DSC5543b
 
 
21. En redescendant vers des altitudes plus clémentes, un exemple de décoration lumineuse dont raffolent les américains (je crois que c’est Phil qui le mentionnait dans un commentaire, non ?) 😉
 
_DSC5545b
 
 
Changement de décors dans la prochaine update… 😉
 
 

A la recherche de températures plus clémentes…

Je vous l’écrivais dans la précédente update, VivaLaVida a obliqué vers le sud-ouest, des températures de -25° à -30° étant annoncées pour le San Rafael Swell.
 
 
1. Panorama immense sur Cathedral Valley et les Henry Mountains au lointain.
 
_DSC5404_pano_b
 
 
2. Au Hogan Pass, à plus de 2’400 mètres d’altitude, il fait -13° à midi malgré le soleil.
 
_DSC5405b
 
 
3. Et il souffle un fort vent du nord qui sculpte la neige.
 
_DSC5406b
 
 
4. Le Forsyth Reservoir est bien gelé, on pourrait presque y patiner.
 
_DSC5407b
 
 
5. VLV a presque atteint le Rock Lake mais a dû renoncer à 2’850 mètres d’altitude, trop de neige…
 
_DSC5408b
 
 
6. J’ai donc continué à pied, bien emmitouflé, alors qu’eux n’avaient pas froid ! 😀
 
_DSC5413b
 
 
7. Je suis redescendu à la nuit, profitant d’une beau couchant sur les haut-plateaux.
 
_DSC5415b
 
 
8. Le lendemain, veille de Noël, VivaLaVida a tenté de rejoindre Escalante en traversant le splendide Awapa Plateau, entre 2’400 et 3’000 mètres d’altitude.
 
_DSC5427b
 
 
9. Immenses étendues de prairies. Je me plais à imaginer les hardes de bisons qui devaient patûrer ici il y a 150 ans, avant que l’homme ne les extermine de ces régions…
 
_DSC5426b
 
 
10. Alors que l’altitude augmente, la neige se fait plus présente.
 
_DSC5431b
 
 
11. Il souffle un vent glacial qui me fait penser à un blizzard. -12° au meilleur de la journée. Mais au moins, c’est un Noël avec de la neige ! 😀
 
_DSC5433b
 
 
12. VLV devra renoncer, la neige soufflée en quantité rendant la progression difficile. Il essaiera deux autres pistes, avec le même résultat.
 
_DSC5435b
 
 
13. Beau ciel de cirrus qui annonce de la neige pour la nuit…
 
_DSC5434b
 
 
14. Ces prairies semi-enneigées me rappellent la toundra du nord de l’Alaska.
 
_DSC5439b
 
 
15. Le vent y a dessiné des vagues, alors que le ciel se couvre.
 
_DSC5449b
 
 
16. J’aime tellement ces paysages de landes, j’ai décidé d’y passer la nuit. Et la nature me réserve une belle surprise pour mon Noël : un couchant incroyable. Il commence avec des couleurs douces au nord.
 
_DSC5453b
 
 
17. Trop de vent pour faire le feu de camp que j’avais prévu et il fait déjà -16°…
 
_DSC5456b
 
 
18. Trois minutes plus tard, le ciel s’embrase…
 
_DSC5461b
 
 
19. A défaut de sapin de Noël, VivaLaVida est tout illuminé par ce couchant de Noël ! 😉
 
_DSC5465b
 
 
20. Dernières couleurs… le tout n’aura duré que quelques instants…
 
_DSC5466b
 
 
Ne pouvant rejoindre Escalante par le parcours que j’avais imaginé à cause de l’hiver déjà installé en altitude, j’ai trouvé un autre chemin qui m’a mené découvrir Bryce Canyon dans son manteau d’hiver… A découvrir bientôt ! 😉
 
 

Canyonlands encore…

Ne pouvant risquer de me planter, j’ai préféré renoncer à franchir le col qui me mènerait de l’autre côté des La Sal Mountains et me suis rendu au Warner Lake en les contournant. J’avais déjà découvert ce petit lac de montagne lors d’un précédent voyage et le voir dans son habit d’hiver me tentait bien.
 
 
1. Lumière de fin de journée sur le Warner Campground, désert à cette saison évidemment.
 
_DSC4523b
 
 
2. Le joli Warner Lake en fin d’après-midi.
 
_DSC4524b
 
 
3. Comme les prévisions météo indiquaient -12°C à Moab, plus de 1’000 mètres plus bas, je suis redescendu pour me toruver un coin où camper moins exposé au froid. La vue sur Canyonsland et les Henry Mountains, à plus de 140 km, était splendide.
 
_DSC4525b
 
 
4. J’ai trouvé un endroit abrité au-dessus de Sand Flat, près d’un point de vue sur Castle Valley, comme un tableau du Far West au couchant…
 
_DSC4527b
 
 
Le lendemain, séance soudage car j’ai découvert que le suport du module de préchauffage moteur était cassé, ce dernier reposant sur la plaque de protection. Encore et toujours les vibrations de la piste… Je suis donc parti tard pour remonter Long Canyon.
 
 
5. Le Colorado reflète la Moab Rim.
 
_DSC4535b
 
 
6. En remontant Long Canyon, avec les La Sal Mountains enneigées en arrière plan
 
_DSC4536b
 
 
7. Le fameux passage dans Long Canyon ; arrêt photo souvenir obligatoire ! 😉
 
_DSC4539b
 
 
8. Le lendemain matin, levé tôt pour aller à Mesa Arch au levé du soleil. Une photo que je ne suis pas le premier à faire mais que j’aime bien…
 
_DSC4543b
 
 
9. VivaLaVida a ensuite descendu la Schafer Trail pour se rendre sur la White Rim Trail. Belle dérupe parmi les parois verticales ! VLV est bien petit là haut milieu…
 
_DSC4554_pano_b
 
 
10. L’un des méandres du Colorado depuis la White Rime Trail.
 
_DSC4555b
 
 
11. Petit autoportrait à Musselman Arch, assez aérien… 😉
 
_DSC4559b
 
 
12. Les tours qui apparaissent sous Mesa Arch, mais depuis le bas cette fois.
 
_DSC4566b
 
 
13. L’un des gigantesques surplombs que franchit la White Rim…
 
_DSC4572_pano_b
 
 
14. En plein Canyonlands, il y a des canyons partout et plusieurs arches. La White Rim Trail tient son nom de la couche de calcaire claire qu’elle suit sur 150 km.
 
_DSC4574b
 
 
15. Depuis le Whitecrack Campground où je passerai la première nuit, le couchant sur les Needles, à plus de 30 km de là, est splendide.
 
_DSC4581b
 
 
16. Sous les fenêtres de VivaLaVida aussi !
 
_DSC4583b
 
 
17. Presque les mêmes couleurs au levant…
 
_DSC4591b
 
 
18. Encore l’un de ces gigantesques surplomb que franchit la piste, avec Candelstick Butte en arrière plan.
 
_DSC4605b
 
 
19. Un petit slot canyon que j’ai visité au bord de la piste…
 
_DSC4610b
 
 
20. Je retrouve la Green River…
 
_DSC4614b
 
 
21. Pause casse-croûte à Potato Bottom.
 
_DSC4620b
 
 
Suite et fin de la White Rim Trail dans le prochain update.
 
 

Autour de Canyonlands…

Je suis allé découvrir d’autres endroits de Canyonlands NP, en commençant par le très beau Lavender Canyon.
 
 
1. La piste d’accès remonte un wash sur près de 25 km. Il y a un peu d’eau partiellement gelée par endroit, témoin de la perturbation récente (celle que j’ai eue à Black Rock).
 
_DSC4448b
 
 
2. VivaLaVida est petit sous les parois parfois verticales du canyon.
 
_DSC4449b
 
 
3. Seul moyen de vous montrer qu’il fait froid dans le désert aussi…
 
_DSC4451b
 
 
4. Dans un canyon latéral qui me mène à Long Arch, je découvre des vestiges de grenier indien datant d’env. 2’000 ans.
 
_DSC4452b
 
 
5. Ils protégeaient leur récolte en l’abritant dans les cavités des falaises, fermant l’accès aux rongeurs à l’aide de torchis et de pierres.
 
_DSC4454b
 
 
6. Plus loin dans le West Fork Lavender Canyon, je découvre un abris encore presque complet, à mi-hauteur de paroi.
 
_DSC4456b
 
 
7. Il me faudra plusieurs tentatives pour trouver une voie m’y menant.
 
_DSC4458b
 
 
8. Après trois heures de marche, je découvre l’élégante Long Arch, peu connue car vraiment retirée. Il faudra que j’étudie la carte pour voir s’il y a moyen d’y accéder par le haut car pas moyen de m’en approcher plus d’en bas.
 
_DSC4459c
 
 
9. Je me prendrai un belle averse de grésille sur le chemin du retour. Mais au couchant, un bref rayon colorera de ce rouge incroyable les falaises alentours.
 
_DSC4467b
 
 
10. Après une journée de transition, je suis allé dormir à Anticline Overlook pour profiter de la lumière matinale à ce point de vue spectaculaire.
 
_DSC4470b
 
 
11. La vue sur le Hourah Pass et la Moab Rim est impressionnante.
 
_DSC4474b
 
 
12. Le temps se recouvre et les averses de pluie/neige mêlées se succèdent. Mais je m’arrête pour vous montrer comment ils transportent les camions par ici ! 😀
 
_DSC4468b
 
 
Ayant repéré le jour précédent un point de vue intéressant, j’ai tenté le coup de poker de m’y rendre pour le coucher du soleil malgré les averses et le vent tempétueux qui s’est levé, espérant un rayon au soleil couchant. La piste est bien défoncée et fait près de 30 km de long, il faudra deux heures à VLV pour la parcourir.

Arrivé sur place vers 16h, je vais repérer les lieux pour essayer de trouver une compo sympa, conscient que si rayon il y aurait, il serait bref. Je finis par trouver une compo qui me plait à peu près, non sans appréhension car je suis sur un bloc en surplomb d’une falaise de 200 mètres… Il est 16h30, je m’assois non loin et attends. Il fais carrément froid et je commence à me dire que j’ai fait tout ce chemin pour rien…

Mais finalement, les dieux de la lumière m’ont gratifié d’un moment d’une intensité folle ! Ca n’a pas duré cinq minutes, juste le temps pour le soleil de passer sous les nuages avant de se coucher. Mais la lumière était tellement intense, contrastant avec le ciel d’averses sombre et bas, dorant la falaise d’un jaune-orange si vif..! Un moment de pur bonheur pour mon oeil de photographe. 😉
 
 
13. Embrasement…
 
_DSC4499b
 
 
14. Bis.
 
_DSC4495b
 
 
Pour le coup, je me suis préparé un apéro de luxe avant de traiter ces images… 😉
 
 
15. Le lendemain, la neige a changé l’aspect des lieux.
 
_DSC4511b
 
 
16. La trace de VLV, seule sur la neige, comme un symbole de son périple, souvent en des lieux déserts ou presque…
 
_DSC4512b
 
 
17. Le contraste avec la sandstone rouge est saisissant. Ici, la petit arche de Looking Glass Rock.
 
_DSC4513b
 
 
18. VivaLaVida est alors monté dans les La Sal Mountains pour goûter à l’hiver.
 
_DSC4517b
 
 
19. Les Aspens ont perdu leurs feuilles depuis quelques temps déjà mais dressent fièrement leurs silhouettes.
 
_DSC4516b
 
 
20. Il y a trop de neige pour que je puisse franchir le La Sal Pass, il me faut rebrousser chemin.
 
_DSC4518b
 
 
21. Joli coin pour un casse-croûte, non ? 😀
 
_DSC4519b
 
 
La suite dans la prochaine mise à jour…