France

now browsing by tag

 
 

Vacances d’automne (4)

 
 
1. Réveil à 2’600 m, sous le fort Jafferau et la pleine lune.
 

 
 
2. Univers minéral dans la lumière chaude du levant…
 

 
 
3. Un autre fort, celui de Föens, bien plus bas dans la montagne.
 

 
 
4. J’aime ces landes d’altitude.
 

 
 
5. Encore un fort abandonné, juste à côté de notre bivouac.
 

 
 
6. Il est temps de lever le camp.
 

 
 
7. En descendant, on retrouve les mélèzes dorés…
 

 
 
8. … et une piste bien plus roulante sur ce versant.
 

 
 
9. Le fort de Föens…
 

 
 
10. … dont nous découvrons une partie de l’intérieur.
 

 
 
11. Il est déjà temps de rentrer car c’est la fin des vacances. Dernier bivouac sous le col du Galibier. Malgré la température négative, Emile joue avec ses petites voitures. 🙂
 

 
 
12. Derniers rayons sur les sommets alentours et dernière image de VivaLaVida cette saison.
 

 
 
Merci d’avoir suivi nos quelques pérégrinations 2021.
 
Il est temps pour Emile et moi de vous souhaiter de belles Fêtes de Noël ! A bientôt pour de nouvelles aventures !! 🙂
 
 

Vacances d’automne (3)

 
 
1. Cette haute vallée de la Clarée est juste magnifique à cette saison !
 

 
 
2. De retour de notre marche vers le Lac Long, nous nous promenons encore le long de la rivière.
 

 
 
3. Emile en profite pour jouer à un de ses passe-temps favoris :
 

 
 
4. … jeter des cailloux dans l’eau !
 

 
 
5. Quant à moi, je profite des superbes vues sur la vallée.
 

 
 
6. Quelle belle rivière alpine !
 

 
 
7. Dernier coup-d’oeil en redescendant vers Bardonecchia.
 

 
 
8. De retour en Italie, nous montons au Fort Jafferau, un ancien fort italien construit au somment du Mont Jafferau, à 2’790 mètres d’altitude.
 

 
 
9. Alors que la montée par le versant ouest est raide et nécessite l’usage des vitesses courtes sur plusieurs kilomètres, un tuyau du circuit de refroidissement de VLV lâche, m’obligeant à un arrêt de deux heures pour procéder à une réparation de fortune. Mais nous arrivons tout de même au sommet en fin de journée.
 

 
 
10. Comme le vent souffle toujours fort, nous descendons quelques kilomètres sur l’autre versant pour la nuit.
 

 
 
11. La fin de journée nous offre de beaux points de vue.
 

 
 
12. Le soleil est déjà couché lorsque j’allume le feu. Un renard roux viendra nous observer à quelques mètres seulement alors que je cuisine sur le feu.
 

 
 
13. Crépuscule…
 

 
 
14. … avant une nuit bercée par le vent.
 

 
 
Voilà pour aujourd’hui. Il me reste un dernier article à vous présenter bientôt, qui clôturera cette saison 2021 dans VivaLaVida. 🙂
 
 

Vacances d’automne (2)

 
 
Suite de ces quelques jours de détente et découvertes…
 
 
1. Pour descendre du Mont-Cenis sur l’Italie, VivaLaVida découvre une piste, ancienne route frontière, dont certains passages sont spectaculaires.
 

 
 
2. Passage près du joli petit lac de Roterel…
 

 
 
3. … alors que le ciel bleu revient.
 

 
 
4. Les mélèzes sont déjà magnifiques avec leur teinte jaune-orangé automnale…
 

 
 
5. Virages…
 

 
 
6. Autre petit lac, celui d’Arpon, juste après la frontière italienne.
 

 
 
7. On y fait une petite alte pour le casse-croute…
 

 
 
8. … près d’un joli alpage déjà fermé à cette saison.
 

 
 
9. En attendant que l’épicerie ouvre – elle est fermée à l’heure de la sieste – Emile paufine sa technique à vélo ! 😀
 

 
 
10. Nous prenons la direction de la haute vallée de la Clarée via le Col de l’Echelle.
 

 
 
11. Réveil au bout de la route par une belle journée automnale idéale pour aller marcher.
 

 
 
12. Emile est bon marcheur, 5 ou 10 km à la montée ne l’effraient pas !
 

 
 
13. Montée vers le Lac Long au milieu des couleurs de l’automne.
 

 
 
14. Arrivée au lac où la température ne dépasse guère 0°C.
 

 
 
15. Quiétude immaculée…
 

 
 
16. Pause à l’abris du vent du nord qui souffle fort.
 

 
 
17. Lac Long dans un écrin de mirtillers rougis par l’automne.
 

 
 
18. Rencontre avec un beau criquet un peu engourdi par le froid.
 

 
 
19. Redescente vers VivaLaVida
 

 
 
La suite bientôt… 🙂
 
 

Vacances d’automne (1)

 
 
Emile en vacances avec moi une semaine, nous décidons d’aller profiter des couleurs de l’automne sans faire trop de route puisque nous n’avons que 5 jours pour voyager. La destination sera les Hautes-Alpes, à cheval sur la France et l’Italie.
 
 
1. Après une demi-journée de route, nous arrivons dans la région du Mont-Cenis et son lac en fin de journée.
 

 
 
2. Alors qu’il a fait beau sur toute la route, le vent d’est souffle un brouillard depuis l’Italie qui monte petit à petit, enveloppant VivaLaVida.
 

 
 
3. En montant jusqu’à 2’200 m, nous profitons encore de quelques instants hors des nimbes.
 

 
 
4. Mais une demi-heure après, voilà le brouillard qui nous rattrape.
 

 
 
5. Le temps de nous trouver un bivouac pour la nuit et nous sommes isolés par les nuages pour une nuit tranquille mais fraîche.
 

 
 
6. La perturbation de la nuit a fait disparaître le brouillard et à joliment saupoudré les sommets de neige fraîche.
 

 
 
7. Quelques trouées laissent passer la lumière…
 

 
 
8. … et VLV reprend la piste pour rallier le lac.
 

 
 
9. Nous empruntons la piste qui passe à l’ouest du lac…
 

 
 
10. … piste que nous n’avions pu emprunter en juillet, une barrière en barrant désormais l’accès du 1er juillet au 15 septembre.
 

 
 
11. Les averses se succèdent et le vent souffle toujours fort.
 

 
 
12. Mais nous allons nous promener au bord du lac, histoire de jouer avec Emile et, pour moi, de chercher quelque composition.
 

 
 
13. …
 

 
 
La suite du récit dans quelques jours…
 
 

Week-end en Haute Savoie

 
 
En cette fin août, Emile et moi allons passer le week-end en montagne.
 
 
1. En marche depuis le Col de Balme.
 

 
 
2. Nous arrivons vers un joli étang d’altitude…
 

 
 
3. … que le linaigrettes mettent en valeur.
 

 
 
4. Haut-plateau…
 

 
 
5. Depuis une crête, on aperçoit VLV loin en bas…
 

 
 
6. Sur la crête…
 

 
 
7. Le but de la promenade.
 

 
 
8. Dommage, les nuages ont caché la lumière…
 

 
 
9. Marais d’altitude.
 

 
 
10. Sur le chemin du retour, les nuages créent l’ambiance…
 

 
 
11. On retrouve VLV pour la nuit.
 

 
 
12. Feu de camp pour préparer le souper.
 

 
 
13. Un dernier rayon embrase le glacier des Bossons au loin.
 

 
 
14. Aiguilles rouges dans les nuages.
 

 
 
15. Joli point de vue sur la vallée de Chamonix au réveil.
 

 
 
16. Pique-nique du côté d’Emosson.
 

 
 
17. L’aiguille Verte et les Drus depuis Emosson.
 

 
 
Quelques images d’autres week-end à venir bientôt… 😀
 
 

Cahors et Massif Central

 
Il est donc temps de quitter les Pyrénées avec un petit goût d’inachevé alors que notre stop forcé à Valence a largement réduit notre séjour espagnol…
 
1. En quittant Montgarri par un matin ensoleillé.
 

 
 
2. Pla de Beret.
 

 
 
3. …
 

 
 
4. Après une nuit dans le bocage du Gers, nous nous arrêtons à Cahors pour y découvrir son fameux Pont Valentré.
 

 
 
5. L’édifice est magnifique.
 

 
 
6. Quartier en bordure du Lot, la rivière qui entoure la vieille ville par l’un de ses méandres.
 

 
 
Après avoir déposé Emile en Corrèze, sur la route du retour, je vais dormir dans les Monts du Sancy, dans le Massif Central.
 
7. Arrivée en fin de journée, alors que le vent du nord souffle en rafales.
 

 
 
8. L’ambiance est splendide.
 

 
 
9. Ciel de traîne au couchant.
 

 
 
10. …
 

 
 
11. Je trouve un coin entre deux puits pour y passer un nuit venteuse.
 

 
 
Le lendemain, j’irai découvrir quelques jolies contrées dans le massif. Je vous raconte ça dans une dernière mise à jour consacrée à ces vacances estivales.
Merci de votre fidélité à suivre ce petit blog. 😀
 
 

Stop forcé et début des Pyrénées

 
Aujourd’hui, nous poursuivons la route vers les Pyrénées.
 
Après une soixantaine de kilomètres, j’engage VivaLaVida sur l’autoroute A6 au nord d’Orange. Je prends sa vitesse de croisière – 100 km/h – et je n’ai pas fait 5 km qu’un bruit sourd s’intensifie rapidement. Aucun doute, quelque chose ne va pas sur le châssis. Je ralentis immédiatement et me range sur la bande d’arrêt d’urgence. Nous sommes à 500 mètres d’une aire d’autoroute et je me laisse doucement couler jusque là à 40 km/h. Alors que je descends pour tenter d’identifier la source du problème, stupeur : 4 des 8 goujons de la roue arrière gauche sont cassés, les écrous ayant évidemment disparu dans la nature ! Je sors la clé de 21 et constate que les 4 écrous restant sont largement desserrés. Alors que je les resserre, un cinquième goujon se rompt. On a vraiment failli perdre une roue et je n’ose pas imaginer quelles auraient pu être les conséquences, autant pour VLV que pour les autres usagers de l’autoroute avec une roue folle de 90 cm de diamètre et env. 50 kg lancée à 100 km/h..!
 
Cette roue resserrée, nous nous trainons jusqu’à la prochaine sortie autoroutière 4 km plus loin. Nous nous rendons dans un garage poids-lourd et commandons un jeu de 32 goujons et 32 écrous aux Etats-Unis puisqu’ils sont spécifiques à la conversion 4×4 de VLV. Chris nous les enverra le lendemain matin en Express et ils arriveront finalement le vendredi à 16h. Entretemps, nous rejoignons le camping “Manon” à Orange, où nous passerons ces 5 jours d’attente. La piscine et la ville toute proche permettront de quelque peu divertir l’équipage stoppé dans son élan..!
 
 
1. Repas du soir au camping…
 

 
 
2. Petite compensation. 😉
 

 
 
3. Le célèbre théâtre d’Orange et ses gradins.
 

 
 
4. On profite de la piscine.
 

 
 
5. Distractions…
 

 
 
Une fois VivaLaVida réparé, nous reprenons le voyage vers les Pyrénées espagnoles. Nous y arrivons en fin de journée un samedi, en même temps qu’une perturbation et il pleut copieusement. Nous nous arrêtons à même la piste que nous emprunterons le lendemain alors qu’il fait déjà presque nuit.
 
6. Levant coloré alors qu’Emile dort encore.
 

 
 
7. La piste qui oscille à 2’000 mètres d’altitude est magnifique.
 

 
 
8. C’est l’occasion de tester l’adaptateur Isofix que j’ai fait pour installer le siège d’Emile à l’avant. Il est aux anges ! 😀
 

 
 
9. Vue sur la plaine, loin au sud.
 

 
 
10. VLV est content de retrouver la piste.
 

 
 
11. On découvre de jolis villages…
 

 
 
12. …et une géologie variée.
 

 
 
13. Un autre de ces village pyrénéens.
 

 
 
14. Nous rejoignons un plateau d’altitude, le Pedró dels Quatre Batlles, après une montée où la transmission 4×4 aura été bien utile !
 

 
 
15. Il souffle un vent à décorner des boeufs. Est-ce pour cela que la végétation prend la forme de barkanes ?
 

 
 
16. L’ambiance est magnifique alors que le soleil descend.
 

 
 
17. Derniers rayons avant le couchant. Le vent nous secouera une bonne partie de la nuit alors qu’il ne fera que 4° au matin.
 

 
 
A bientôt pour la suite.
 
 

Alpes italiennes (suite)

 
 
1. Après le Sommeillier, nous avons rallié le col de la Finestre. Arrivée en fin d’après-midi dans un épais brouillard, nous décidons tout de même d’y dormir dans l’espoir d’une meilleure météo le lendemain.
 

 
 
2. Tôt le matin, le brouillard a un peu baissé
 

 
 
3. Il se dissipe petit à petit, laissant entrevoir la piste empruntée la veille.
 

 
 
4. Derniers lacets avant le col.
 

 
 
5. Versant nord.
 

 
 
6. Versant sud.
 

 
 
7. Contre-jour…
 

 
 
Je voulais continuer par la piste du Colle dell Assietta mais un arrêté communal en interdit l’accès aux véhicules de mi-juin à mi-septembre, sans doute le résultat d’une fréquentation intensive ces dernières années par des groupes de 10 à 20 4×4 venant principalement d’Allemagne (ces tours organisés sont devenus très populaires pour les Allemands qui n’ont guère de montagnes chez eux). Du coup, descente du versant sud du col et direction Sestrières où nous faisons quelques emplètes pour remplir le frigo. Emile nous y choisi une succulente tomme de brebis, non sans l’avoir dégustée au comptoir !
 
Nous allons ensuite découvrir la superbe vallée Argentera, encore sauvage sur sa partie haute puisqu’il faut un 4×4 pour y accéder.
 
 
8. Nous trouvons un super bivouac à côté de la rivière.
 

 
 
9. Notre bivouac depuis plus haut.
 

 
 
10. Haute vallée Argentera
 

 
 
Nous sommes déjà vendredi et et je décide de traverser sur les Pyrénées pour en profiter deux semaines, sachant que dans quinze jours, je poserai Emile en Corrèze pour la suite de ses vacances.
 
 
11. Après une demi-journée de route, arrêt pour la nuit dans la Drôme.
 

 
 
12. Ambiance calme du couchant
 

 
 
La suite dans un prochain article. 😉
 
 

Voyage d’été 2021, début par la France et l’Italie

Autant Emile que moi étions impatients de prendre la route après deux ans privés de voyage dans VivaLaVida. Pourtant, alors que nous devions partir un lundi, en essayant de démarrer VivaLaVida le jeudi précédent, pas moyen de le mettre en route ! Je fais les diagnostics et identifie que c’est le régulateur de pression d’injection qui est HS. Je commande la pièce aux Etats-Unis avec envoi express et la recevrai le lundi. Le temps de la monter et de vérifier que tout va bien et nous partirons finalement le mardi en début d’après-midi…
 
 
1. Première étape aux Lac des Fées, dans le Beaufortain.
 

 
 
2. Le lendemain, nous montons au Col de l’Iseran, à 2’764 mètres d’altitude.
 

 
 
3. Emile y fait un kern.
 

 
 
4. Vue sur les montagnes où l’Isère prend sa source.
 

 
 
5. Emile devant une table d’orientation.
 

 
 
6. Nous trouvons un endroit sous le col pour y dormir.
 

 
 
7. Il y a un torrent, du coup Emile y lance quelques cailloux !
 

 
 
8. Tout content !
 

 
 
9. Le soleil se cache derrière la montagne jusqu’au lendemain…
 

 
 
10. Le jour suivant, direction l’Italie dans la vallée de Rochemolles via le Mont Cenis.
 

 
 
11. Et le plaisir d’un premier feu de camp.
 

 
 
12. Repas du soir !
 

 
 
13. Le matin suivant, nous montons au refuge Scarfiotti et ses petits lacs. Je renonce à monter au Col du Sommeillier car il faut payer pour emprunter cette piste sans issue et il y a beaucoup de monde.
 

 
 
14. Cascade derrière le refuge.
 

 
 
Suite du récit dans quelques jours… 😉
 
 

Première sortie 2018 !

 
Après un hiver bien enneigé qui a duré plus longtemps que les années précédentes, c’est finalement durant le week-end de Pentecôte que VivaLaVida a repris du service pour une petite sortie en Ardèche en famille. Voici quelques images de ce retour au camping sauvage…
 
 
1. Premier campement dans une forêt du nord-est de l’Ardèche.
 

 
 
2. Le traditionnel feu de camp.
 

 
 
3. Le frère d’Isabelle et sa famille ont loué un T6 California. C’est quand même un peu chaud avec deux petits de presque trois ans et sept mois !
 

 
 
4. Quelques couleurs au couchant…
 

 
 
5. Le matin, on fête les deux ans d’Emile ! 😀
 

 
 
6. Petit-déjeuner…
 

 
 
7. Emile dort toujours aussi bien dans VivaLaVida.
 

 
 
8. Notre deuxième campement sauvage dans une clairière.
 

 
 
9. Emile s’en donne à coeur joie !
 

 
 
10. Petit déjeuner ensoleillé.
 

 
 
11. Emile et son papa.
 

 
 
12. Dernier pique-nique avant de nous retourner chez nous chacun de son côté. C’était trop court !!
 

 
 
Voilà pour ces quelques images.
 
La prochaine sortie agendée sera pour le weekend du 14 juillet. Avant, j’ai passablement de travail sur VivaLaVida en préparation de notre prochain voyage vers une destination que je vous révélerai bientôt. Je vous tiendrai informés des travaux en cours…
 
A bientôt !