couchant

now browsing by tag

 
 

Côte Nord et habitat traditionnel

 
1. Le canyon Ásbyrgi est étonnant avec ses hautes falaises de basalte.
 

 
 
2. Jolie baie sur l’océan glacial arctique un peu au nord d’Húsavik.
 

 
 
3. Nous nous y arrêtons pour le goûter…
 

 
 
4. … l’occasion pour Emile de jouer sur la plage.
 

 
 
5. La petite ville portuaire d’Húsavik a encore quelques maisons anciennes.
 

 
 
6. Son petit port est réputé pour l’observation des baleines.
 

 
 
7. Anciennes maisons sur le port.
 

 
 
8. Nous retournons à la baie du goûter pour y passer la nuit.
 

 
 
9. Le couchant est magnifique !
 

 
 
10. Soleil déformé sur l’horizon. Nous aurons même eu droit à deux couchers de soleil, le premier sur la falaise puis, la course du soleil étant presque tangente à l’horizon, le second sur l’océan.
 

 
 
11. L’Islande n’est pas réputée pour proposer des couchants colorés mais celui-ci dérogera…
 

 
 
12. Sur la route d’Akureyi, la grande ville du Nord.
 

 
 
13. Particularité amusante : à Akureyri, pour soutenir le moral de la population durant le dernier crash financier, les feux rouges arborent des coeurs… 😉
 

 
 
14. En fin de journée, nous allons visiter la ferme historique de Glaumbær, l’une des rares préservées et qui constitue aujourd’hui un musée.
 

 
 
15. Maison du début du siècle dernier.
 

 
 
16. Les fenêtres présentait souvent des bougies, supposer limiter la déperdition de chaleur des carreaux peu isolés…
 

 
 
17. La ferme, plus ancienne, est partiellement enterrée pour une meilleure isolation. Les bâtiments sont accolés pour limiter les zones exposées au froid.
 

 
 
18. Bâtie en tourbe et recouverte de tourbe et mousse, c’était le meilleur moyen de se protéger du froid pour les paysans peu fortunés.
 

 
 
19. Pas très loin, la très jolie église ancienne de Vidimyrarkirkia.
 

 
 
20. En continuant notre route sur la côte nord, nous tombons sur cette curieuse route allant directement dans l’océan !
 

 
 
21. Arrivée en fin de journée sur le site de Hvítserkur Rock.
 

 
 
22. Un bloc de lave spectaculaire qui s’élève sur l’océan et évoque un troll ou quelque dinosaure disparu en train de brouter des algues…
 

 
 
23. Baie de Húnafjordur.
 

 
 
24. Nous campons près de cette petite maison…
 

 
 
25. … et découvrons de grands icebergs loin sur l’horizon.
 

 
 
Suite à venir bientôt dans les fjords du Nord-Ouest.
 
 

Côte nord-ouest…

 
Suite de notre petit séjour corse…
 
 
1. Balade en famille sur le littoral.
 

 
 
2. Emile aime toujours autant le porte-bébé !
 

 
 
3. Et Isa apprécie ces paysages
 

 
 
4. Mais la pluie nous rattrape…
 

 
 
5. Heureusement, elle ne durera qu’une après-midi et une nuit.
 

 
 
6. Breakfast
 

 
 
7. Lunch en plein air.
 

 
 
8. St-Florent again…
 

 
 
9. La fantasmagorique plage noire de Nonza, en remontant la côte ouest du Cap Corse.
 

 
 
10. Ciel de traine…
 

 
 
11. Pino, petit village du Cap Corse
 

 
 
12. Camping sauvage dans une jolie crique.
 

 
 
13. Horizon…
 

 
 
14. Dernières lueurs…
 

 
 
Suite de la découverte du Cap Corse par VivaLaVida d’ici peu…
 
 

Mee Canyon Alcove

zi8ba3wa68

Autour de Canyonlands…

Je suis allé découvrir d’autres endroits de Canyonlands NP, en commençant par le très beau Lavender Canyon.
 
 
1. La piste d’accès remonte un wash sur près de 25 km. Il y a un peu d’eau partiellement gelée par endroit, témoin de la perturbation récente (celle que j’ai eue à Black Rock).
 
_DSC4448b
 
 
2. VivaLaVida est petit sous les parois parfois verticales du canyon.
 
_DSC4449b
 
 
3. Seul moyen de vous montrer qu’il fait froid dans le désert aussi…
 
_DSC4451b
 
 
4. Dans un canyon latéral qui me mène à Long Arch, je découvre des vestiges de grenier indien datant d’env. 2’000 ans.
 
_DSC4452b
 
 
5. Ils protégeaient leur récolte en l’abritant dans les cavités des falaises, fermant l’accès aux rongeurs à l’aide de torchis et de pierres.
 
_DSC4454b
 
 
6. Plus loin dans le West Fork Lavender Canyon, je découvre un abris encore presque complet, à mi-hauteur de paroi.
 
_DSC4456b
 
 
7. Il me faudra plusieurs tentatives pour trouver une voie m’y menant.
 
_DSC4458b
 
 
8. Après trois heures de marche, je découvre l’élégante Long Arch, peu connue car vraiment retirée. Il faudra que j’étudie la carte pour voir s’il y a moyen d’y accéder par le haut car pas moyen de m’en approcher plus d’en bas.
 
_DSC4459c
 
 
9. Je me prendrai un belle averse de grésille sur le chemin du retour. Mais au couchant, un bref rayon colorera de ce rouge incroyable les falaises alentours.
 
_DSC4467b
 
 
10. Après une journée de transition, je suis allé dormir à Anticline Overlook pour profiter de la lumière matinale à ce point de vue spectaculaire.
 
_DSC4470b
 
 
11. La vue sur le Hourah Pass et la Moab Rim est impressionnante.
 
_DSC4474b
 
 
12. Le temps se recouvre et les averses de pluie/neige mêlées se succèdent. Mais je m’arrête pour vous montrer comment ils transportent les camions par ici ! 😀
 
_DSC4468b
 
 
Ayant repéré le jour précédent un point de vue intéressant, j’ai tenté le coup de poker de m’y rendre pour le coucher du soleil malgré les averses et le vent tempétueux qui s’est levé, espérant un rayon au soleil couchant. La piste est bien défoncée et fait près de 30 km de long, il faudra deux heures à VLV pour la parcourir.

Arrivé sur place vers 16h, je vais repérer les lieux pour essayer de trouver une compo sympa, conscient que si rayon il y aurait, il serait bref. Je finis par trouver une compo qui me plait à peu près, non sans appréhension car je suis sur un bloc en surplomb d’une falaise de 200 mètres… Il est 16h30, je m’assois non loin et attends. Il fais carrément froid et je commence à me dire que j’ai fait tout ce chemin pour rien…

Mais finalement, les dieux de la lumière m’ont gratifié d’un moment d’une intensité folle ! Ca n’a pas duré cinq minutes, juste le temps pour le soleil de passer sous les nuages avant de se coucher. Mais la lumière était tellement intense, contrastant avec le ciel d’averses sombre et bas, dorant la falaise d’un jaune-orange si vif..! Un moment de pur bonheur pour mon oeil de photographe. 😉
 
 
13. Embrasement…
 
_DSC4499b
 
 
14. Bis.
 
_DSC4495b
 
 
Pour le coup, je me suis préparé un apéro de luxe avant de traiter ces images… 😉
 
 
15. Le lendemain, la neige a changé l’aspect des lieux.
 
_DSC4511b
 
 
16. La trace de VLV, seule sur la neige, comme un symbole de son périple, souvent en des lieux déserts ou presque…
 
_DSC4512b
 
 
17. Le contraste avec la sandstone rouge est saisissant. Ici, la petit arche de Looking Glass Rock.
 
_DSC4513b
 
 
18. VivaLaVida est alors monté dans les La Sal Mountains pour goûter à l’hiver.
 
_DSC4517b
 
 
19. Les Aspens ont perdu leurs feuilles depuis quelques temps déjà mais dressent fièrement leurs silhouettes.
 
_DSC4516b
 
 
20. Il y a trop de neige pour que je puisse franchir le La Sal Pass, il me faut rebrousser chemin.
 
_DSC4518b
 
 
21. Joli coin pour un casse-croûte, non ? 😀
 
_DSC4519b
 
 
La suite dans la prochaine mise à jour…
 
 

Brooke Range et toundra arctique

Nous poursuivons vers le nord…
 
 
1. Nolan valley, une vallée latérale accessible par une petite route minière, vraiment boueuse par endroit.
 
_DSC2525b
 
 
2. A cette altitude, les marais n’ont pas encore gelé.
 
_DSC2527b
 
 
3. Je retrouve la Brooke Range qui barre le nord de l’Alaska.
 
_DSC2530b
 
 
4. Nous nous arrêtons quelques dizaines de kilomètres après Coldfoot pour aller gravir l’un des monts qui bordent la piste.
 
_DSC2535b
 
 
5. Alors que VivaLaVida commence à monter le Antigun Pass, l’ambiance devient hivernale.
 
_DSC2543b
 
 
6. Tout est déjà gelé ici…
 
_DSC2541b
 
 
7. … et il fait déjà bien en-dessous de zéro en cette fin d’après-midi.
 
_DSC2540b
 
 
8. Comme il est déjà tard, nous trouvons un joli campement sauvage avant le Antigun Pass, à env. 1’200 mètres d’altitude, au bord d’une petite rivière.
 
_DSC2552b
 
 
9. Malgré le froid, je pars faire quelques images alors que Mino prépare l’apéro !
 
_DSC2553b
 
 
Il fera presque -12° cette nuit-là et le chauffage de VLV reprendra du service alors qu’il était au repos depuis quelques mois…
 
Le lendemain matin, nous franchissons le Antigun Pass et nous arrêtons une trentaine de kilomètres plus bas pour aller marcher au bord d’une belle rivière.
 
 
10. Le blizzard qui a soufflé ici deux jours auparavant à installé l’hiver avant même que l’automne soit arrivé…
 
_DSC2585b
 
 
11. Malgré un débit important, les bords de la rivière sont bien gelés. Il a fait -25° les jours précédents…
 
_DSC2587b
 
 
12. Je profite de la lumière claire pour jouer avec les concrétions de glace…
 
_DSC2592b
 
 
13. … parfois contrastées et torsadées…
 
_DSC2593b
 
 
14. … parfois sculptées par l’eau courant au-dessous.
 
_DSC2606b
 
 
15. Sur une berge, nous découvrons des traces de loup. Il est passé ici il y a moins de deux jours, la neige en témoigne.
 
_DSC2602b
 
 
16. Le spectacle est étincelant alors que la rivière, en train de geler, charrie des plaques de glaces qui se brisent dans un son cristallin…
 
_DSC2608b
 
 
17. … et nos yeux se régalent.
 
_DSC2609b
 
 
18. En poursuivant vers le grand nord, le paysage devient vraiment arctique.
 
_DSC2613b
 
 
19. Le blizzard a dessiné les reliefs.
 
_DSC2617b
 
 
20. Pas sûr que les chauffeurs des camions qui approvisionnent Deadhorse et Prudoe Bay y soient tous attentifs…
 
_DSC2619b
 
 
21. Nous laissons VivaLaVida pour marcher sur une piste latérale…
 
_DSC2629b
 
 
22. Toundra hivernale aux formes harmonieuses…
 
_DSC2631b
 
 
23. Nous n’irons pas jusqu’à Deadhorse, la dernière partie de la piste étant moins intéressante, en nous arrêtant aux derniers contreforts nords de la Brooke Range…
 
_DSC2647_pano_b
 
 
24. … et trouvons un campement à même la toundra, non sans avoir franchi quelques grosses gonfles de neige soufflée. Quel endroit fantastique pour camper, non ? 😀
 
_DSC2663b
 
 
25. Le couchant sera une fois encore magnifique…
 
_DSC2667b
 
 
26. … les derniers rayons colorant les collines…
 
_DSC2678b
 
 
27. … avant un lever de pleine lune magique.
 
_DSC2682b
 
 
28. Et pour parachever cette journée grandiose, une aurore boréale viendra souhaiter la bonne nuit à VivaLaVida alors que la pleine lune éclaire la toundra !
 
_DSC2697_pano_b
 
 
Nous entamerons la redescente vers le sud le lendemain, à découvrir dans la prochaine mise à jour… 😉
 
Merci de votre fidélité !
 
 

Péninsule du Kenai (2)

Toujours vers Homer, le lendemain, nous décidons de nous offrir un vol au-dessus du Harding Icefield, l’une de ces grandes calottes glacières qui recouvre le sud de l’Alaska. Nous portons notre choix sur un petit hydravion et volons entre 19h30 et 20h30 en espérant une belle lumière.
 
 
1. A peine avons nous décollé que nous approchons les premiers glaciers.
 
_DSC2116b
 
 
2. Quinze minutes et nous survolons le Harding Icefield : presque 100 km de long pour plus de quarante de large !
 
_DSC2141b
 
 
3. De grands glaciers en partent dans toutes les directions.
 
_DSC2135b
 
 
4. A côté du pilote, Mino ne perd pas une miette du spectacle.
 
_DSC2131b
 
 
5. Quelques trouées de lumière m’offrent de belles vues…
 
_DSC2144b
 
 
6. Cascade immobile…
 
_DSC2146b
 
 
7. Sur le chemin du retour vers le Beluga Lake, notre “piste d’atterrissage”, nous survolons un îlot refuge de milliers d’oiseaux.
 
_DSC2159b
 
 
8. Nous quittons la Kachemak Bay au couchant…
 
_DSC2174b
 
 
9. … avec une belle vue sur l’île de Kodiak au loin…
 
_DSC2176b
 
 
10. … pour nous trouver un coin sauvage dans des dunes, vers Anchor Point.
 
_DSC2177b
 
 
11. Couchant sur le Cook Inlet et le volcan Iliamna; il y a pire comme endroit pour dormir, non ? 😉
 
_DSC2182b
 
 
12. La lune va aussi se coucher près de l’île-volcan Augustin…
 
_DSC2195b
 
 
13. Un petit air de Mont Fuji, non ? Mais c’est un autre volcan, le Mont Redoubt.
 
_DSC2198b
 
 
14. En remontant vers Anchorage, petit détour direction Whittier et arrêt au Portage Lake, un joli lac glaciaire.
 
_DSC2202b
 
 
15. Port de Whittier, au fond d’un fjord de la baie du Prince William.
 
_DSC2204b
 
 
16. En nous cherchant un coin pour la nuit…
 
_DSC2208b
 
 
17. Fin de journée sur les montagnes…
 
_DSC2211b
 
 
Après cette escapade de quelques jours au Kenai, nous voici de retour à Anchorage dans l’attente d’une réponse pour un éventuel changement de vol retour de Mino qui nous permettrait de rester plus longtemps à parcourir ce bel Alaska. On vous tiendra au courant dans la prochaine mise à jour ! 😀
 
 

Maclaren Road & Denali Highway

Suite de notre balade au long de la Denali HWY.
 
 
1. Lumière matinale sur la Maclaren River.
 
_DSC1321b
 
 
2. Méandres encore…
 
_DSC1325_sb_b
 
 
Je vous disais précédemment que la Maclaren Road n’est pour ainsi dire plus empruntée et pour cause : il y a quelques gués assez profonds pour stopper bon nombre de véhicules ! Mais pas VivaLaVida. Petite séquence d’une traversée où l’eau atteint le haut des roues de VLV.
 
 
3. On enclenche les quatre roues motrices car il y a de sacrés rochers cachés sous l’eau tumultueuse.
 
_DSC1334b
 
 
4. Le nez dans l’eau !
 
_DSC1336b
 
 
5. Puis l’arrière. Le pare-chocs est bien mouillé !
 
_DSC1337b
 
 
6. Arrivée sur une île au milieu du courant…
 
_DSC1341b
 
 
7. … et sortie. Et d’un !
 
_DSC1342b
 
 
8. Un peu plus loin, c’est un autres castor qui s’est approprié la route et l’a transformée en lac ! Après avoir démonté une partie de son barrage, pour baisser le niveau d’une trentaine de centimètre, VLV pour le traverser.
 
IMG_0400b
 
 
9. Plus loin, la route a carrément été emportée par un torrent.
 
IMG_0412b
 
 
Arrivés au bout de la route, nous devrons rebrousser chemin un peu frustrés, les arbustes ayant repris leurs droits et anéanti le sentier qui menait au Maclaren Glacier. Nous avons donc poursuivi la Denali HWY vers l’ouest.
 
 
10. La Sultina River, magnifique devant les Clearwater Mountains.
 
_DSC1350b
 
 
11. Campement à l’écart de la Denali HWY.
 
_DSC1351b
 
 
12. Le coucher de soleil sur la Alaska Range sera superbe.
 
_DSC1353b
 
 
13. Rayons tardifs sur les sommets.
 
_DSC1355b
 
 
14. Dernières lueurs du couchant sur les Clearwater Mountains…
 
_DSC1359b
 
 
15. … et sur l’Alaska Range.
 
_DSC1360b
 
 
16. De rouge vêtu…
 
_DSC1365b
 
 
17. Vue d’ensemble de l’immensité qui entoure notre campement. L’Alaska Range est à plus de 70 km à vol d’oiseau…
 
_DSC1363b
 
 
18. Reprise de la route le lendemain, où l’on découvre de belles rivières…
 
_DSC1369b
 
 
19. … et toujours de jolis petits lacs.
 
_DSC1371b
 
 
20. Diagonale nuageuse…
 
_DSC1372b
 
 
21. Une éclaircie nous laisse entrevoir le Mont McKinley, à plus de 150 km.
 
_DSC1379b
 
 
22. Petite pause lors d’une marche sur le Wickersham Dome.
 
_DSC1380b
 
 
23. Le soir, c’est souper thaï : curry rouge de poulet et quinoa, miam !
 
_DSC1383b
 
 
La météo continuant à être capricieuse, nous resterons au nord encore quelques jours en croisant les doigts pour avoir de belles conditions quand nous irons visiter le Denali National Park, du 20 au 24 août, réservation oblige…
 
A bientôt pour la suite dans notre balade dans ce si bel Alaska !
 
 

Toujours au Texas…

Comme j’ai passablement de retard, je poste déjà une nouvelle mise à jour…
 
Quittant la région de Big Bend, je suis remonté vers le nord-ouest en prenant tranquillement le chemin de la Californie du sud où je devais rejoindre Andrew pour notre voyage en Baja.
 
J’ai ainsi pris le chemin des Guadaloupe Mountains, un massif montagneux intéressant. Je me suis toutefois arrêté en route, notamment pour une belle fin de journée sur les plaines texanes…
 
 
1. Pâturages immenses et plutôt arides…
 
_DSC5742b
 
 
2. Douceur de la lumière au couchant…
 
_DSC5752b
 
 
3. … sur ces plaines infinies…
 
_DSC5754b
 
 
4. … qu’ornent quelques collines rocailleuses pour contrer la monotonie.
 
_DSC5758b
 
 
5. J’ai retrouvé les Gastlosen ! 😉
 
_DSC5764b
 
 
6. Petit ranch perdu…
 
_DSC5767b
 
 
7. Paysage de western…
 
_DSC5769b
 
 
8. Escalier naturel dans un canyon des Gadaloupe Mountains.
 
_DSC5778b
 
 
9. Elégance végétale…
 
_DSC5787b
 
 
10. El Capitan (Guadaloupe Mountains) au couchant.
 
_DSC5795b
 
 
11. Immensité…
 
_DSC5792b
 
 
Le lendemain matin, je suis parti marcher dans les Guadaloupe Mountains. Massif culminant à plus de 2’700 mètres, il présente la particularité d’avoir une dépression en son sommet, qui retient l’eau et crée un echosystème inattendu dans cet environnement désertique.
 
 
12. Un jeune “mule deer” au petit matin.
 
_DSC5796b
 
 
13. Longue montée…
 
_DSC5802b
 
 
14. … et forêt tempérée dans le plateau sommital.
 
_DSC5811b
 
 
15. Oui, c’est bien celles d’un ours ! 😀
 
_DSC5813b
 
 
16. Marque au sommet de Pine Top.
 
_DSC5809b
 
 
17. Le lendemain matin, alors que je quittais les lieux, une vague d’air polaire arrivait. Retenue par une crête, elle formait ce curieux brouillard semblant déborder d’une casserole. Magnifique et glacial !
 
_DSC5822b
 
 
J’ai alors pris la direction de White Sands, un erg de sable blanc.
 
 
18. Piste roulante à l’ouest des Guadaloupe Mountains.
 
_DSC5827b
 
 
19. Encore des plaines arides immenses…
 
_DSC5831b
 
 
20. Vue lointaines sur les White Sands.
 
_DSC5836b
 
 
Arrivé sur place, petite frustration car le site était fermé, un drône de l’armée s’étant écrasé trois jours auparavant. il m’a donc fallu continuer ma route en direction du Nouveau Mexique…
 
 
21. Fin de journée sur ma route…
 
_DSC5840b
 
 
Voilà pour le Texas, pour l’instant tout au moins. Pour rejoindre le sud californien pour aller en Baja, je suis alors passé par le Nouveau Mexique visiter deux sites que je vous proposerai lors de la prochaine mise à jour.
 
 

Delta du Mississippi

Après la jolie ville de la Nouvelle Orléans, j’ai passé quelques jours dans le delta du Mississippi, une immense zone humide et complètement plate. VivaLaVida a dormi parfois à même la plage et j’ai pu observer bon nombre d’oiseaux…
 
 
1. Un campement plutôt sympa, non ?
 
_DSC4442b
 
 
2. Demi soleil ! 😉
 
_DSC4453b
 
 
3. un goéland au couchant…
 
_DSC4492b
 
 
4. Lever de soleil avec une brume de mer…
 
_DSC4474b
 
 
5. Halo dans la brume…
 
_DSC4482b
 
 
6. Travail d’une nuit sans doute…
 
_DSC4494b
 
 
7. Campement…
 
_DSC4487b
 
 
8. Sternes royales au repos.
 
_DSC4507b
 
 
Le lendemain, je me suis déplacé de quelques dizaines de kilomètres et suis arrivé au Texas, dans une région où il y a des marais d’eau douce juste derrière les dunes, promesse d’une faune ornitho intéressante.
 
Alors que je me promenais, j’ai croisé une retraitée bénévole et, échangeant quelques mots avec, elle me dit : “A partir de 17h, les moustiques vont vous attaquer !”
Moi : “Vraiment ? Même par ce vent ?”
Elle : “Oui, priez pour qu’il y ait du vent…”.
J’ai trouvé un endroit pour dormir sur la plage et, après avoir photographié le couchant, je suis rentré dans VLV et ai entrepris de traiter quelques images. Vers 21h30, lorsque j’ai allumé la lumière, stupeur : il était pratiquement impossible de voir à travers les vitres tant il y avait de moustiques posés dessus ! Des milliers au bas mot. Puis j’ai réalisé qu’une bonne cinquantaine étaient parvenus à entrer dans VLV, par où, je n’en suis pas sûr encore. Peut-être par la ventilation avant, toutes les autres issues étant condamnées… Je me suis donc payé une jolie petite chasse au moustique avant de cuisiner mon souper, de même après car de toute évidence, ils continuaient à entrer. Le lendemain matin, il y en avait à nouveau une bonne cinquantaine mais comme heureusement ces petites bêtes ne m’ont jamais beaucoup aimé, je n’avais qu’un piqûre sur un orteil… 😀
Voilà pour l’anécdote.
 
 
9. Le campement en question sous une lune presque pleine.
 
_DSC4554b
 
 
10. Un gravelot à collier interrompu.
 
_DSC4543b
 
 
11. Deux autres…
 
_DSC4550b
 
 
12. Morillons à tête rousse.
 
_DSC4552b
 
 
13. Un beau héron dont je n’ai pas identifié l’espèce…
 
_DSC4575b
 
 
14-16. Une petite série sur le pélican brun, magnifique.
 
_DSC4581b
 
 
_DSC4587b
 
 
_DSC4591b
 
 
17. Un voisin de mon campement…
 
_DSC4516b
 
 
A bientôt…
 
 

Retour de Floride…

Après quelques jours passés sur le Golfe du Mexique, j’ai reçu le message tant attendu : mes papiers définitifs sont arrivés !
 
J’ai donc quitté l’océan pour remonter sur Atlanta, non sans prendre de petites routes avec quelques détours. J’ai alors essuyé la vague de froid qui a fait une vingtaine de morts en Amérique du Nord, avec des -47° dans l’Est notamment.
 
 
1. Un marais au bord de la route.
 
_DSC4174b
 
 
2. Une buse pattue aperçue lors de ma pause repas. Pour résister aux -9° ambiants, elle a gonflé ses plumes…
 
_DSC4181b
 
 
Passant en Alabama, j’ai fait un petit crochet par l’extrême ouest de la Géorgie pour visiter Providence canyon, un mini Bryce Canyon… J’y suis arrivé vers 14h30 et il faisait -8°, le maximum de cette journée.
 
 
3. Le sentier d’accès jonché de fleurs de glace. Pour donner l’échelle, les tiges de glace font env. 10 cm de haut..!
 
_DSC4189b
 
 
4. Au fond de ce joli petit canyon, malheureusement avec une lumière difficile (pano de trois images verticales).
 
_DSC4197_pano_b
 
 
5. Je vous le disais, il ressemble un peu au célèbre Bryce Canyon… (pano de deux images verticales).
 
_DSC4199_pano_b
 
 
6. Vue depuis le sommet (pano de quatre images verticales).
 
_DSC4206_pano_sb
 
 
Comme j’en suis ressorti vers 16h30, j’ai quitté le goudron pour aller chercher un coin pour la nuit. J’ai suivi une “dirt road” et suis tombé sur une ancienne tour de guet contre les incendies. D’habitudes, leur base est entourée de grillage barbelés qui en interdisent l’accès, ce qui n’était le cas de celle-ci. J’ai donc profité de l’occasion pour la gravir, en prenant des précautions car les marches en bois étaient bien pourries, plusieurs manquant même…
 
 
7. VivaLaVida sous un angle inhabituel…
 
_DSC4207b
 
 
8. Vue sur la forêt alentours…
 
_DSC4208b
 
 
J’ai ensuite continué les petites routes de terre et après une trentaine de kilomètre, j’ai trouvé un coin pour dormir, à côté d’un étang, qui m’a réservé une belle surprise. Alors que j’étais dehors pour photographier VLV sous le joli couché de soleil, j’ai entendu un bruit inhabituel. J’ai tendu l’oreille… Oui, c’était bien le bruit d’un animal rongeant quelque chose. La nuit tombant, j’ai filé chercher les jumelles et j’ai essayé de le localiser pendant une dizaine de minutes, sans succès. Puis j’ai entendu un “plouf”, toujours sans parvenir à le localiser jusqu’à… mais oui, s’en est un !.. découvrir un castor nageant dans l’étang en tirant le petit arbre qu’il venait d’abattre ! Il faisait tellement noir que je n’ai pu le photographier pour vous le montrer. Mais je l’ai vu arriver près de l’entrée de sa hutte et plonger pour y entrer. Puis je l’ai entendu se secouer pour s’égoutter puis amener le petit arbre à sa compagne, échangeant de petit cris attendrissant. Il est alors ressorti et est reparti traverser l’étang, disparaissant dans la pénombre… Je l’ai entendu plus tard continuer à ronger dans le nuit noir. Ce fut une belle émotion de voir mon premier castor en liberté..! 😉 Elle m’a fait oublier le froid (-12° alors) et je n’ai pas regretté la débattue que je me suis faite en retournant dans VLV. Cette nuit, il a fait -19.6° au thermomètre de VLV, la nuit la plus froide jusqu’à présent.
 
 
9. La photo qui m’a valu cette belle surprise…
 
_DSC4211b
 
 
J’ai rejoins Atlanta le lendemain et y ai effectivement trouvé mon permis de conduire définitif ainsi que le Title à mon nom, ultime sésame à mon vrai départ. Sans pouvoir inviter la famille de Colin en partie malade, j’ai donc pris mon vrai envol le lendemain, avec quelques imprévus dès le premier soir, à découvrir bientôt… 😀