Archives

now browsing by author

 

Remontée vers nos pénates…

 
Il est temps de prendre le chemin du retour, nos trois semaines arrivant bientôt à leur terme.
 
 
1. Depuis de Colle della Maddalena, nous descendons la vallée de l’Ubaye et nous arrêtons pique-niquer au bord de cette belle rivière.
 

 
 
2. Echappée depuis le Col de Girabeau, sous le Col du Parpaillon, avec au loin le Lac de Serre-Ponçon.
 

 
 
3. Nous faisons un détour par les cols du Glandon et de la Croix-de-Fer. Passage obligé par le Lac Guichard alors que les Aiguilles d’Arves disparaissent dans l’orage.
 

 
 
4. Le long du sentier…
 

 
 
5. Eglise de l’Eglise, au-dessus de Saint-Martin-de-la-Porte, alors que nous redescendons après avoir trouvé une barrière fermée sur la piste que VivaLaVida voulait emprunter.
 

 
 
6. Nous rejoignons les Aravis pour une dernière nuit dans VivaLaVida.
 

 
 
7. Au loin, le Col de l’Arpettaz alors que l’orage se prépare.
 

 
 
8. Notre lieu de bivouac.
 

 
 
9. Ambiance orageuse…
 

 
 
10. En balade pour découvrir les alentours.
 

 
 
11. Plus qu’à s’abriter avant l’averse.
 

 
 
12. Le lendemain matin, nous allons à la cueillette des myrtilles repérées la veille. Miam !!
 

 
 
13. Selfie de fin de vacances d’été. 😉
 

 
 
Voilà pour ce petit voyage évidemment trop court et merci à vous de nous avoir suivi au travers de ce petit blog.
 
VivaLaVida reprendra du service pour de prochains week-ends et pour les vacances d’octobre. J’alimenterai donc cette page avec de nouveaux articles durant l’automne.
 
A bientôt et merci pour votre fidélité ! 🙂
 
 

Lacs en Ubaye

 
On quitte ce bel endroit pour aller en découvrir d’autres…
 
 
1. Descente du Colle Fauniera.
 

 
 
2. Nous trouvons un bivouac au bord d’une jolie rivière, tout proche de la frontière d’où nous irons marcher demain.
 

 
 
3. …
 

 
 
4. Et on construit un barrage sur la rivière !
 

 
 
5. …
 

 
 
6. …
 

 
 
7. Départ tôt le lendemain pour une joli course de montagne afin de découvrir plusieurs lacs.
 

 
 
8. Le but de notre journée : le lac de Roburent que je voulais découvrir depuis longtemps.
 

 
 
9. C’est ici qu’on pique-nique…
 

 
 
10. .. et qu’Emile joue un moment.
 

 
 
11. On entame le retour par une remontée au col de Roburent.
 

 
 
12. Emile gambade comme un cabri !
 

 
 
13. La vallée que nous redescendons, avec le lac de l’Orrenaye.
 

 
 
14. Nous nous y arrêtons pour nous rafraîchir avant de retourner dormir au bord de notre rivière…
 

 
 
Suite et fin de ces trois semaines d’ici peu. 😉
 
 

Maira Stura

 
 
1. Réveil sur ces belles montagnes qui servent de pâtures d’été.
 

 
 
2. Emile explore les alentours.
 

 
 
3. …
 

 
 
4. Un aigle royal nous survole, surveillé par un faucon crécerelle.
 

 
 
5. Petit panoramique depuis notre campement.
 

 
 
6. On observe les marmottes.
 

 
 
7. Emile adore !
 

 
 
8. En promenade, VivaLaVida nous attend au campement.
 

 
 
9. Curieuse dépression qui fait penser à une sorte de doline.
 

 
 
10. La fin de journée nous amène à nouveau de belles lumières…
 

 
 
11. …
 

 
 
12. Rayons lointains…
 

 
 
13. Notre campement.
 

 
 
14. Dernières couleurs…
 

 
 
15. Couchant…
 

 
 
16. Crépuscule…
 

 
 
Suite de notre petit périple tout bientôt !
 
 

Strada del Canoni…

 
Après le Colle Agnello, nous continuons à découvrir des pistes d’altitude.
 
 
1. Montée sous la pluie…
 

 
 
2. Heureusement, après le lunch, le ciel s’ouvre.
 

 
 
3. On est à nouveau à plus de 2’000 m d’altitude.
 

 
 
4. Et le soleil revient en fin de journée.
 

 
 
5. Les nuages s’accroche encore au nord.
 

 
 
6. Emile en profite pour s’entraîner à vélo.
 

 
 
7. Vue plongeante…
 

 
 
8. Au loin, les montagnes de la Maira que nous découvrirons plus tard.
 

 
 
9. Au matin, le ciel bleu est de retour.
 

 
 
10. Sur la piste Strada del Canoni.
 

 
 
11. Vue lointaine…
 

 
 
12. Après avoir tenté de rejoindre la Maira par la vallée de la Meja que nous découvrons fermée par une barrière, on y monte par le Colle Fauniera.
 

 
 
13. C’est un haut lieu du Giro et une sculpture le rappelle.
 

 
 
14. Nous découvrons la piste de la Maira Stura par l’est, à la recharge d’un lieu de bivouac.
 

 
 
15. Le massif est spectaculaire, alternant parois calcaires et prairies d’altitude.
 

 
 
16. …
 

 
 
17. VivaLaVida sur la piste.
 

 
 
18. Val Meja vu d’en haut.
 

 
 
19. Fin de journée depuis notre camp.
 

 
 
La piste étant fermée aux véhicules motorisées le dimanche, nous passerons une journée complète à profiter de ce beau panorama. On vous raconte ça tout bientôt. 🙂
 
 

Lacs et Queyras…

 
 
1. Dernière soirée dans le Val Argentera.
 

 
 
2. Le Lago Nero (Lac Noir), proche de la frontière franco-italienne, bondé ce jour-là alors que plusieurs colonies s’y sont données rendez-vous pour la journée. Nous décidons ainsi de poursuivre la piste vers un autre lac d’altitude.
 

 
 
3. Campement à 2’400 m. d’altitude.
 

 
 
4. Emile s’entraîne à faire des ricochets.
 

 
 
5. Quiétude…
 

 
 
6. Préparation du souper.
 

 
 
7. Couchant
 

 
 
8. On se couvre un peu alors que la brise du soir rafraîchit l’atmosphère.
 

 
 
Ensuite, nous partons découvrir le Colle Agnello qui relie la haute vallée du Queyras à l’Italie. La vallée qui y mêne est magnifique, nous y reviendront à l’occasion.
 
9. Dernier lacets avant le col alors que la brume bouche le versant italien.
 

 
 
10. Nous trouvons un bivouac sur le versant italien, près d’un petit lac.
 

 
 
11. Et surprise, la brume se retire en début de soirée…
 

 
 
12. J’en profite pour tirer le portrait à ce joli petit lac.
 

 
 
13. Dernières lueurs sur les sommets.
 

 
 
14. Village aux traditionnels toits de pierre sur la descente côté italien.
 

 
 
La suite dans le prochain post.
 
 

On descend doucement vers le sud…

 
Après ces deux jours autour du Colle del Nivolet, on se déplace de quelques encablures vers le sud, le long des premiers contreforts alpestres qui bordent la plaine piémontaise.
 
 
1. Petite halte à Pont-Canavese pour nous refourbire en victuailles diverses.
 

 
 
2. Ce village propose l’architecture typique de la région avec des ruelles étroites et des maisons qui surplombent les trottoirs et autres échoppes ainsi ombragés.
 

 
 
3. Ensuite, jolie grimpée sur la piste qui mène au Colle del Colombardo et son imposant sanctuaire qui surplombe Turin.
 

 
 
4. Quelques orages se préparent, qui épargneront toutefois notre campement.
 

 
 
5. On dort sur une butte, le long de la descente versant sud.
 

 
 
6. Bergerie…
 

 
 
7. Fin de journée tranquille…
 

 
 
8. Le lendemain, on remonte au Colle del Finestre que nous avions découvert l’année dernière afin d’accéder à la Strada del Assietta qui était fermée lors de notre précédent passage. Photo souvenir au Colle del Assietta.
 

 
 
9. Cette ancienne route militaire serpente sur une trentaine de kilomètres entre 2’000 et 2’500 mètres d’altitude, reliant le Colle del Finestre à Sestriere. Toutefois, les Tour operators allemands spécialisés dans les voyages 4×4 l’ont presque transformée en autoroute, s’y engouffrant chaque jour par dizaines de convois de 10 à 15 véhicules, à tel point qu’elle est désormais fermée certains jours de la semaine pour préserver un peu de tranquillité aux piétons et autres cyclistes.
 

 
 
10. Nous empruntons une piste secondaire pour nous dénicher un lieu de bivouac sympa…
 

 
 
11. … sur la crête, au-dessus de la Sauze d’Oulx.
 

 
 
12. Piste de l’Assietta depuis notre campement.
 

 
 
Le lendemain, après avoir rempli le frigo à Sestriere, nous remontons le superbe Val Argentera dont nous avions déjà profité l’année dernière. Nous y restons deux jours, seuls dans sa partie haute difficile d’accès sans un 4×4, pour profiter de sa tranquillité et de sa belle rivière.
 
13. VivaLaVida au bivouac.
 

 
 
14. Emile profite de quelques grasses matinées… 😉
 

 
 
15. Lichens sur un rocher dans le haut Val Argentera.
 

 
 
16. Emile est aux anges !
 

 
 
17. Haut Val Argentera.
 

 
 
La suite de nos découvertes d’ici quelques jours… 😀
 
 

Marche au Colle del Nivolet.

 
Après nous être fait délogés par un garde du Parc du Grand Paradis qui ne voulait pas nous laisser dormir sur le parking du refuge, nous sommes remontés le lendemain matin pour aller découvrir les divers lacs d’altitude qui parsèment cette magnifique vallée.
 
 
1. Départ pour les lacs qui surplombent le Colle del Nivolet.
 

 
 
2. Voici les premiers.
 

 
 
3. Emile s’amuse à traverser un ruisseau…
 

 
 
4. … de caillou en caillou.
 

 
 
5. …
 

 
 
6. …
 

 
 
7. Etang d’altitude…
 

 
 
8. Un autre à peine plus bas.
 

 
 
9. Depuis le point culminant du jour.
 

 
 
10. Emile en pleine méditation ! 🙂
 

 
 
11. Pas mal comme panorama pour un pique-nique !
 

 
 
12. Au loin, le Grand Paradis.
 

 
 
13. Méandres et contre-jour…
 

 
 
14. Sur la descente…
 

 
 
Ensuite, on à changé de coin. On vous raconte ça dans le prochain compte-rendu.
 
 

Enfin à nouveau des vacances dans VivaLaVida !

Alors que VLV dormait tranquillement depuis le mois de novembre dernier, c’est enfin le moment d’en re-profiter quelques semaines, à commencer par la découverte de nouvelles vallées ou crêtes alpines.
 
 
1. Longue marche vers le bout du Val Savaranche, encore bien sauvage…
 

 
 
2. Petit pause pour le cabri !
 

 
 
3. Pique-nique dans le pierrier.
 

 
 
4. Juste sous le glacier qui a presque complètement fondu.
 

 
 
5. Depuis notre campement.
 

 
 
6. Vallée du Nivolet en regardant vers le Val Savaranche.
 

 
 
7. Proche du Colle del Nivolet.
 

 
 
8. Colle del Nivolet (1)
 

 
 
9. Jeux de sable…
 

 
 
10. Fier de son château !
 

 
 
11. Malgré les plus de 2’400 m d’altitude, la température est agréable.
 

 
 
12. …
 

 
 
13. L’oeuvre du jour !
 

 
 
14. Colle del Nivolet (2)
 

 
 
15. Chapelle…
 

 
 
La suite dans quelques jours… 😉
 
 

Bonne Année 2022 !

 
Juste quelques lignes pour vous souhaiter à tous la meilleure des années en 2022.
 
Je souhaite que la pression que nous impose la pandémie se résorbe petit à petit, nous permettant à nouveau de profiter de voyages et de belles rencontres.
 
Prenez soin de vous !
 
Claude-Alain
 
 

 
 

Vacances d’automne (4)

 
 
1. Réveil à 2’600 m, sous le fort Jafferau et la pleine lune.
 

 
 
2. Univers minéral dans la lumière chaude du levant…
 

 
 
3. Un autre fort, celui de Föens, bien plus bas dans la montagne.
 

 
 
4. J’aime ces landes d’altitude.
 

 
 
5. Encore un fort abandonné, juste à côté de notre bivouac.
 

 
 
6. Il est temps de lever le camp.
 

 
 
7. En descendant, on retrouve les mélèzes dorés…
 

 
 
8. … et une piste bien plus roulante sur ce versant.
 

 
 
9. Le fort de Föens…
 

 
 
10. … dont nous découvrons une partie de l’intérieur.
 

 
 
11. Il est déjà temps de rentrer car c’est la fin des vacances. Dernier bivouac sous le col du Galibier. Malgré la température négative, Emile joue avec ses petites voitures. 🙂
 

 
 
12. Derniers rayons sur les sommets alentours et dernière image de VivaLaVida cette saison.
 

 
 
Merci d’avoir suivi nos quelques pérégrinations 2021.
 
Il est temps pour Emile et moi de vous souhaiter de belles Fêtes de Noël ! A bientôt pour de nouvelles aventures !! 🙂